Le mont noir par Choranche.

Retour sur un petit défi que Patrick Bernard, Olivier Buisson et moi-même nous nous sommes lancés.

Ce matin était idéal pour découvrir un autre versant du col du Mont Noir. Je vous invite à découvrir ce col ou rejoindre le défi ici.

Depuis la sortie de Choranche (à l’intersection entre la route de Chatelus, et la route principale), le circuit est lancé au départ d’un petit muré. La route s’élève rapidement, mais la pente est favorable pour emmener le grand plateau. Il faut judicieusement prêter attention à la pente, pour pas non plus passer toute en force et de même profiter de quelque replat pour relancer l’allure.

Jusqu’à la Balme de Rencurel, la vitesse moyenne est d’environ 21 km/h.

Le col de Romeyer débute à la sortie de la Balme.

La route est en excellent état. Il y a 3 km pour atteindre le village de Rencurel. Premier temps de référence en 29’00 à la sortie du village. Puis jusqu’au sommet de Romeyer, la pente s’accentue. Seconde référence en 44’30 au sommet du col de Romeyer.

Direction le col du Mont Noir.

C’est la partie la plus difficile de l’ascension. Le col ne propose pas de répits. Un bitume abimé qui ajoute de la difficulté. Des passages maxi à 13 % pour une moyenne autour de 7%. Les derniers hectomètres se roulent sur un asphalte parfaitement lisse, un billard, ce qui permet terminer à vive allure la grimpée.

En chiffre cela donne :

  • Ascension en 1 :01 :30
  • Distance : 20,5 km
  • Élévation : 1130
  • Pente moyenne : 5.5 %, maxi 13%

Mais pourquoi tend de chiffre, me direz-vous ? Je reprendrai les propos de Patrick : ” …l’essentiel est ailleurs : dans mes montagnes, je me suis bien sentis.”

Lire les articles précédents :
Ne pas céder à la pluie. Le Col du Mont Noir.

Depuis le temps que je souhaite réaliser cette ascension. Je me suis toujours arrêté au Faz. Olivier Buisson écrit souvent...

Fermer