Enclin vers la Haute Route… Et vous ?

<

p class=”MsoNormal”>Après un circuit de la Drôme en demi-teinte entre satisfaction lors de la première étape, un contre la montre du mieux possible, une défaillance physique et nerveuse lors de dernière étape.

Des leçons, des limites, des progrès que je peux encore réaliser.

Récupération et maintien de l’intensité avant la Haute Route.

Il me faut recharger les batteries.

Cette semaine a pour objectif de se remettre d’aplomb (ostéopathe et récupération) et garder tous le potentiel acquis ces dernières semaines. Séances mixte en force, en vélocité, seuil et travail en PMA courte.

La semaine précèdent la Haute Route, il me faudra conserver ce potentiel, et restaurer une fraîcheur physique et psychique.

Les étapes ne sont pas d’une longueur excessive. La difficulté réside dans la succession des ascensions, produire des efforts sur toutes les filières musculaire et la faculté de changer de rythme.

Lundi 15 Août. Ce jour férié, la grimpée du Granon pour faire de l’intensité en plus d’une reconnaissance pour la 4e étape de la Haute Route. Mon seul temps sur le Granon est de 46’12 l’an dernier. Il me faudra faire aussi bien.

Ensuite déconctraction et place à cette première édition et mythique Haute Route.

Je pars avec l’objectif d’y réussir dans ma catégorie, et en accord avec la Haute Route, vous faire vivre au jour le jour l’épreuve. Différents supports à suivre :

Lire les articles précédents :
LA HAUTE ROUTE OBJECTIF ULTIME

Objectif ultime Quelle sera ma condition ? Je vais prendre les échéances au jour le jour. Le coup de pédale de...

Fermer