LE TEST DE DERIVE. UNE PREMIERE

De retour de calibrage, le SRM reprend du service avec des piles toutes neuves. Un grand coup de chapeau à la société Watt Service www.wattservice.fr, que je recommande. 6 jours de maintenance. D’un excellent rapport qualité, prix, efficacité made in France.

Aujourd’hui, je me suis essayé àun test de dérive lactique ou réduit à DL TEST. Le DL test, @peterpouly m’en avait parlé au détour d’une visio sur skype. Peter a été entraîné par Antoine Vayer, bien connnu du monde du cyclisme, et suivait sa forme avec ce test.

Même fatigué, mais plein d’enthousiasme, je souhaitais connaitre mon état avant mon départ en vacance. Vacance synonyme de préparation sans prise de tête, et touristique. Rouler plaisir sans exercice ou objectif de zone d’intensité. Juste augmenter le compteur kilométrique, grimper et partager la Thaïlande avec peter et les cyclistes du pays.

L’observation est nette.

Alors que nous enchainons les cols, les compétitions, la fréquence cardiaque diminue. C’est la perte de rendement.  Le test de dérive est née du Docteur Claude Coureau pour réponde à des attentes d’exploration de la forme et proche des condition terrains.

Protocole. 

  • Échauffement 25′ et progressivement pour maintenir un FC proche de i3 pendant 7′ à 8′ pendant la fin.
  • Le test réel démarre et dure ensuite 20′; En moins de 3′, il faut se mettre à 5 pulsations au dessus du seuil (SL1) et de la tenir de façon stricte et stable pendant toute sa durée.

Sensation.

“pas d’affollement, les premières minutes sont acides, les jambes piquent, mais passé le cap des 10 minutes cela va mieux.”

Objectif du test.

Le but est d’apprécier la dérive des différentes données qui décroissent plus ou moins vite : cadence, puissance, vitesse, et lactate, si vous possédez le matériel.  La fréquence cardiaque restant stable.

En grande forme, il y a peu de perte.  On compare ensuite ces pertes en fonction des périodes d’entrainement et objectif, lorsqu’ils sont réalisés dans les mêmes conditions. On sait alors là où les efforts à l’entraînement doivent être porter.

  • <3%, la forme est excellente;
  • 3 / 6% Très bien
  • 6 / 8% Bien
  • 9 / 12% Correct
  • 12 / 15% Moyen
  • 15/18% Très Moyen
  • >18% insatisfaisant

Pour ce test, je suis à 2.2%. Excellent !

Analyse.

Relevez aux temps 3′, 6′, 10′, 15′ et 20″, les données variables. Puis pour déterminer le pourcentage de perte lors des 14 dernières minutes. La formule est : [( X à t20 divisé par X à t6′) – 1] *100. Exemple : 315 w/305 w – 1 x 100 = 5%

A vous de jouer.


Lire les articles précédents :
Ma perception de Google plus. Partage limité et des interactions riches.

Aujourd'hui, les réseaux sociaux ont des utilisations variés selon les objectifs et les compétences des internautes. Trois réseaux majeurs sont...

Fermer