LA TIME MEGEVE MONT-BLANC

Samedi 7 juin, après une belle 5e place à la Granite Mont-Lozère, je prenais la direction la Time Megève Mont-Blanc, pour une nouvelle épreuve de 135 km cumulant 3500m de dénivelés. Sur un parcours totalement renouvelé, l’épreuve a 2 particularités :

  • Le parcours passe par le Col de Prè et le Col des Saisies. Ceci me permettra de faire une reconnaissance de l’étape 2 de la Haute Route.
  • Les descentes ne sont pas chronométrées. Un aspect qui fait débat. Je suis mitigé sur les sections non chronométrées. Il y a un avantage. Cela permet de se ravitailler en toute sécurité en haut des cols. Cependant, quand je prend un dossard, je suis forcement attiré par la compétition, il faut être aussi agile autant en montée, en descente que rouler en groupe. La course se joue sur tous les terrains.

L’équipage Haute Route et BV SPORT Loire au départ

Au départ, je retrouve Valérie Berthod, Céline Schuller et les équipiers du team bvsport loire. Cédric Bonnefoy, reprends la compétition en recherche de sensation, et se sera positif puisqu’il accroche le top10. Quant à Cédric Richard, il termine deuxième du parcours intermédiaire. Quant à Valérie, elle retrouve la seconde place du podium féminin derrière Céline. Deux filles à suivre sur la Haute Route Dolomites.

Valérie et Céline

Valérie et Céline

Comment s’est déroulée la course ?

J’ai idéalement récupéré après le granite mont-Lozère. Les chaussettes de récupération PRO RECUP de BV SPORT, la boisson de récupération GU Brew et surtout une soirée conviviale avec Jean-Christope, Caro Bette Freslon, Jean-Émile Payet, … pour se changer les idées. Merci à vous ! Et bravo à JC et Caro pour votre 5 et 6e place au trail du Gypaète.

Dormi à Combloux à 5 minutes du départ, j’ai pu avoir une nuit réparatrice dans le camping-car de Jean-Emile.

Au départ,  es jambes tournent bien et je suis plein de motivation à me réaliser sur le grand parcours. Le col des Saisies et le col de Bizanne ne sont pas difficiles. Ils permettent des moments de répits, et idéaux pour se mettre dans le rythme. Je m’attache au premier groupe, mais c’est une vérité. Je n’ai pas autant de fraicheur que la veille. Nous sommes tous en ordre dispersé dans le Col des Saisies et oscille dans le top 30, tout parcours confondu. Je prends mon rythme.

Dans le col des Saisies. Photo de JC.

Dans le col des Saisies. Photo de JC.

La descente de Bizanne ressemble à «Bagdad». De retour dans la vallée, les ennuis commencent. Je sens un jeu entre mes deux manivelles. Je croise les doigts.

Nous entamons la nouveauté de la Time.

Le col de Pré  (12 km à 8%)

Ce col créera la surprise lors de la Haute Route Alpes et Compact. Les 5 premiers kilomètres sont roulants à 6% de moyenne. Ensuite, nous rentrons en sous bois, sur une route en épingle et la pente s’accentue. Les 7 derniers kilomètres seront difficiles à près de 9% de pente en moyenne. Autant dire qu’il faudra s’accrocher.

La descente est somptueuse. Vous aurez un panorama sur le lac de Roseland. La Haute Route poursuivra sont ascension du Cormet, tandis que la Time redescend à Beaufort.

Lac de Roselend

Dans la descente, je dois mettre pied à terre. Mes deux manivelles se sont totalement désolidarisées. Je suis dans l’incompréhension la plus totale. Providentielle, l’équipe est là. Aurélie Bonnefoy me reprend dans la voiture du comité de la Loire et me mène jusqu’au col des Saisies. Ici, je trouverai assistance mécanique pour resserrer les manivelles. J’enfourche le vélo et retourne vers Megève en faisant la Lanterne Rouge et aidant quelques participants à rejoindre à l’arrivée.

A l’arriver, je vais saluer et discuter Ludo Collet et Stépane Calvo à l’arrivée. Toujours aussi sympathique.

Conclusion

Je suis d’un tempérament enthousiaste. Je me souviens des paroles de Dominique Bard. «La performance, ce n’est pas que le physique, l’énergie et l’envie. Il faut prendre en compte l’aspect mécanique de son vélo». Pour les prochaines épreuves, le vélo sera à neuf !

J’ai pu découvrir le col de Pré en vue de Haute Route et j’engrange de la confiance sur ma progression, et mes facultés de récupération.

La suite du calendrier, c’est par ici.

LA COURSE SUR STRAVA

Lire les articles précédents :
LA GRANITE MONT-LOZERE

Double ration de cyclosportive ce week-end du 7 au 8 juin. Dans un premier temps la Granite Mont-Lozère à Villefort...

Fermer