#13 Haute Route. Dignes au soleil !

Bourg d’Oisans. Ce n’est pas la cyclosportive la Marmotte, mais bien le départ de la Haute Route Alpes. 7h00, nous nous dirigeons vers la les Alpes de Haute-Provence. On ressent déjà le soleil, et le paysage des Terres noires. Mais avant d’arrivée à Digne-les-Bains, il nous faudra dérouler plus de 180 km et gravir près de 3000 m de dénivelé, sur des cols surprenants.

Le Col d’Ornon.

10,5 km réguliers. Le tapis du chrono franchi, je prends de suite les devants et suis relayé. Nous montons à un bon train, sur des pentes roulantes. Nous sommes moins d’une vingtaine à la bascule.

Le Col du Parquetout.

Une petite route droite dans la pente ! 6,8 km à 10% de moyenne. Sévère ! Au minimum, 10%, il n’y a pas de répits.  Cela fera des dégâts. Je me régale ! Du genre Mathéo Jacquemoud (oui, il m’a inspiré, mais c’est efficace !) je remonte à un bon rythme les cyclistes. Je passe en 10e position.

Merci à Jean-Baptiste Wiroth, en assistant sur ce col.

Le Col du Festre. 

J’emmène dans ma roue Chris (G!RO Team). Un anglais, assez bon rouleur. Nous collaborerons bien. Lui sur le plat, et moi dans les montées. Ce col est simple, à une moyenne de 3,5%.

Le Col d’Espreaux. 

A l’abord de petit col, un groupe nous rejoint. Tanpis ! Cette dernière ascension sera rapide, et sans difficulté. Le sommet franchi, le chronomètre est stoppé. Nous en profitons pour nous ravitailler et constituer un groupe pour les 60 km de plat chronomètre qui reste à parcourir.
image

Flat, dislike !

Un peu trop de monde sur le plat, peu de monde roule, ou ne sait prendre de relais à allure constante.  Nous rejoindrons assez rapidement le soleil de Dignes-les-bains.

Conclusions

Encore une superbe journée et avec le soleil. 13e de l’étape, et je reprends 3 positions au classement général de Haute Route Alpes, 15e.

Je suis de mieux en mieux. La fatigue psychique se fait sentir, mais je prends les jours comme ils viennent. Chaque jour doit être bien géré et il faut bien récupérer après les étapes.

Demain, le parcours est au 3/4 plat, puis nous grimperons le Col de Notre Dame des Abeilles avant le Mont-Ventoux comme juge de paix. Il faudra patienter 100km avant de grimper !

STRAVA

Comment ce passe la récupération après la course ?

Je garde le même rituel. Boire, la douche, le massage avec Thierry (Effective Massage) qui me suit depuis les Dolomites. Et enfin manger !

Pour accélérer la récupération, je porte des chaussettes de récupération BV SPORT et de temps en temps prend une boisson de récupération GU après manger.

Ensuite, il faut surtout veiller à bien boire et se donner le temps d’une petite sieste.

SUIVEZ ULTRA MAG

Chaque jour, je collabore avec le magazine avec le magazine Ultra Mag. Nous vous offrons une vision plus globale de la Haute Route et développons un thème autour du cyclisme. Vous avez des questions au sujet de l’évènement ? Laissez nous votre commentaire !

Video de l’étape

Lire les articles précédents :
#12 Haute Route. L’Alpe d’Huez en gestion rapide !

De la pluie au soleil ! Le surnom de la station Alpine porte bien son nom. On ressent enfin depuis...

Fermer