#5 Haute Route. On prend le temps en SUISSE.

Réveil matinal à Saint-Moritz. Heure du départ 6h30 prêt pour une longue étape de 175 km qui se résumera à 45 km de course de côte. En effet, il est difficile d’organiser des épreuves en Suisse, et les autorités ont interdit le chronométrage, sur le reste du parcours. On a pu bavarder et voir du paysage avec Emma Pooley, Mathéo, Stephan Kamerzin, et David.

Avec Emma Pooley, Mathéo, Stephan et David

Avec Emma Pooley, Mathéo, Stephan et David

Dans sa globalité, je réalise une très bonne opération, en réalisant deux superbes chronos dans le Julierpass et le Lenzerheidepass.

nico-haute-route-julierpass

Je remonte à la 16e place du général et prends la 18e place de l’étape. Malgré une crevaison à l’avant à cause d’une entaille d’un silex, l’étape s’est bien passée !

Mathéo monte sur la boite, il termine 3e de l’étape et au pied du classement de la Haute Route Dolomites

Stefan conserve son leadership tous classements confondus.

Stephane Cheylan et David KOECHLI restent régulier. L’équipe est toujours leader.
equipe-leader-haute-route-dolomite-kirchmair-jacquemoud-raybaud-koechli

Après contre-la-montre du STELVIO.

Après le contre-la-montre du Stelvio, il est certain que beaucoup n’ont pas récupéré. Cela se verra dès la première ascension du Julierpass. La gestion entre les montées sera importante. Ajoutez la pluie et le froid, l’organisation comptent des abandons.

Demain, une nouvelle étape entre Andermatt et Crans-Montana sera certainement plus dynamique. Certes, il y aura toujours des sections non chronométrées, mais les cols seront plus proche avec une belle arrivés dans la région du Valais avec le Soleil qui est annoncé !

Lire les articles précédents :
#4 Haute Route. Le Stelvio est à faire pâlir l’Iseran !

Pour clôturer ce quatrième jour dans les Dolomites, le passo dello Stelvio se dresse devant comme le point culminant de...

Fermer