#9 Haute Route Alpes. Le plus difficile était de se remettre à l’eau !

Ce dimanche 24 aout, la Haute Route Alpes commence. Après une journée de récupération, les sensations sont bonnes, mais je sais qu’il ne faut pas entrer dans l’enthousiasme et l’excitation des nouveaux coureurs. Avec ce jour, depuis le départ de Venise, j’ai roulé   1089 km et 22 714 m de dénivelé positif sur ce nouveau tarmac. Il va s’en dire que je vais vous offrir un bel article sur ce vélo.

nouveautarmac-geneve-haute-route

Dès les premiers hectomètres du Col de la Colombière, ce qui devait se produire arriva. Les collègues du Team La TOUSSUIRE mettent les gazs et étirent le peloton. Je garde mon rythme.

J’ai l’impression d’être largué, mais je me rassure avec la présence de Paul Hamblett (1er de la triple couronne) qui n’a pas aussi le coup aérien. Ce n’est que dans les derniers kilomètres de la Colombière que les jambes reviennent ! 27 temps 00:53:46

Un p’tit coucou à Coralie au passage !

10626551_777894318919581_5854739896819707174_n

Dans la descente, je vois Jean-Françis Pessey (du team scott la clusaz) qui m’encourage. Cela redonne du moral.

Le Col de la Croix Fry, enfin ! Je retrouve de bonnes jambes, et aperçois Paul. Il me voit, et embraye de nouveau avec Emma Pooley. Ils ont une 1 minute d’avance. Seul, je continue ma progression verticale. 16e temps en 40:43

nouveautarmac-col-croix-fry-haute-route-alps

Le Col des Aravis arrive très vite et court de 3,6 km. Tout à droite, sur la plaque, j’essaie de revenir tant bien que mal sur le duo Pooley/Hamblett, mais en vein. Il conserve cette minute d’avance. 21e temps en 14:35

Ici, je suis content. Qui je vois ? Jean-Christophe Bette. Un copain sur la Haute Route, cela fait du bien d’avoir sa présence. On bavarde dans la descente, avant ces derniers encouragements, pour la ligne droite vers Megève.

Conclusion.

J’ai eu des doutes dans la montée de la Colombière. Il était naturel de ne pas arriver à suivre. Mais au fil de l’étape, les jambes sont revenues et je me suis vite rassuré en remontant, petit à petit dans le classement 21e. Il faudra faire preuve de patience et de confiance sur les prochaines étapes.

STRAVA

VIDEO DE L’ETAPE

  • Dominique Bard

    La patience est une vertu difficile à maîtriser mais je suis absolument certain que tu vas savoir t’en servir afin de finir ton contrat. Et puis au pire quand tu auras vraiment mal tu penseras à Christian…

    • Merci Dominique. J’ai transmis tes amitiés à Christian. Aujourd’hui il a gerer, demain aussi, et pense à être au meilleur pour l’Alpe d’Huez. Alors oui, la patience est une vertue à maîtriser

Lire les articles précédents :
#7 #8 Haute Route. Avant de repartir dans les Alpes

Vendredi, je terminais la Haute Route DOLOMITES ALPS SWISS. Une première édition qui restera dans les mémoires. Des conditions météo...

Fermer