#20 Sortie de Haute Route

Nous étions le jeudi 4 septembre, au départ de Bagnères-de-Luchon. Notre équipe For Adventure est soudée. Ce n’est pas un hasard entre coureurs de la triple couronne (Paul, Sergio) et mon ami Cyril Tiné. Ce dernier accompagné de son père, de plus local de l’étape, leader de Haute Route est surprenant de jour en jour. Notre objectif est de terminer tous ensemble dans le top 5.

Vidéo Bagnères-de-Luchon – Argelès-Gazost

Le Col de Peyresourde.

image

Les jambes sont plus qu’excellentes et rouler sur ces haute route devient une habitude. Le corps et l’esprit ont pris le rythme. Peu de temps pour s’échauffer, dressé sur les pédales, je fixe le tempo, et nous serons moins une dizaine au passage de St Aventin. Le col se poursuit à une bonne allure. À la descente, je prends les devants, et initie l’échappée du jour. Nous sommes 5 en tête avec Andrea, Krzysztof, Cyril et Corentin.

image

Hourquette

Nous abordons le Col de la Hourquette d’Ancizan avec 5 minutes d’avance. Krzysztof est vraiment en forme, et s’en ira seul. Cyril et Andréa sont détachés, et avec Corentin nous sommes aussi en dedans. À mesure de l’ascension, c’est l’américain Cowie Tristan qui revient sur nous. Je tiens sa roue, Corentin n’arrive pas à suivre. Tristan favorisera mon ascension de la Hourquette, et nous basculerons à 30″ d’intervalle.

image

Sortie de route !

La descente est un de mes points forts, mais il y a des virages qui sont trompeurs. Et je ne serai pas le seul à tomber dans ce virage. Une descente rectiligne, sous les bois, le virage semble court et facile. Erreur. La courbe se referme à 90° et une fois engagé, il n’y a plus qu’à freiner et limiter la casse. En l’espace de 5 secondes, j’arrive à gérer la chute, mais je tombe sur l’épaule. Je me remets en selle et repars aussi vite.

Plus de peur que de mal, je me dis. Je continue jusqu’à Saint-Marie de Campan, mais je ressens une grosse douleur à la clavicule. Je peux continuer, oui, mais la raison prend la pas sur la passion. Je vois mes amis revenir et constate mon avance. Je venais de faire une bonne étape ! Mais je garde le sourire.

L’assistance médicale me prend en charge. L’équipe d’organisation, Julie, Coralie, Manu, Yoann, Jim, Jean-François me consolent. Je sais que l’aventure se termine.

À l’arrivée, je recevrai beaucoup de bienveillance, et de soins de la part de tous les participants, sur twitter des personnes qui ont croisé ma roue me soutiennent, je reçois de nombreux appels et messages de sympathie.

Un énorme MERCI à Thierry, Gael qui ont su me prendre vraiment en charge et en soins massage et osthéo. Ainsi qu’à Dominique Bibes, Christian Haettich, et sa compagne, pour avoir passé la soirée ensemble.

Conclusions

haute-route

Manu Molle

Plus qu’un évènement sportif, toutes les personnes que j’ai rencontrées,

l’amicalité, l’humanité, c’est la Haute Route.

Il y a des moments très fort avec de personnes que je garderai en ma mémoire, et ces dernières se reconnaîtrons. Ils seraient longs de citer tout le monde, mais je tiens réellement à vous remercier.

Cette sortie de route me permet de voir que tous réalisent des exploits incroyables. Tous se donnent à 100% et méritent une belle reconnaissance. Je vis la Haute Route à grande vitesse, et il faut rester conscient, lucide et se respecter.

C’est un arrêt prématuré, mais la clavicule devrai vite se consolider et j’aurai plaisir à vous partager des nouvelles sportives.

Merci à Specialized, Ultra Mag, Gu Energy, Laurent Marcon, et BV SPORT qui m’ont contacté le jour de la chute. C’est une reconnaissance, qui me touche beaucoup.

LA HAUTE ROUTE CONTINUE SUR ULTRA MAG

Chaque jour, je collabore avec le magazine avec le magazine Ultra Mag. Nous vous offrons une vision plus globale de la Haute Route et développons un thème autour du cyclisme.

Strava

Lire les articles précédents :
#19 Haute Route. Ex-aequo pour l’aventure !

Cette 3e étape de Haute Route Pyrénées entre Ax-les-Termes et Bagnères de Luchon nous a réservé de belles surprises !...

Fermer