ULTRATEST | LE NOUVEAUTARMAC S-WORKS SPECIALIZED DISC Di2

Le nouveau  tarmac s-works disc de Specialized n’est pas passé inaperçu sur les haute route. Ce vélo est un véritable petit bijou que j’ai pu tester dans des conditions extrêmes. Il comprend plusieurs nouveautés à la pointe de la techno, lui offrant un comportement unique et et surtout adapté à chacun. Il est le fruit d’un beau mariage, celui de Specialized et de Mcclaren. Oui vous avez bien lu. Le tarmac est un vélo d’exception, c’est une formule 1.

Les conditions du test

Le nouveau tarmac a été prêté par Specialized France à l’occasion de la triple couronne Haute Route. Des Dolomites, et en passant par les Alpes, jusqu’au Pyrénées, j’ai parcouru plus de 2000 km et 50 000 m de dénivellation positive au guidon du nouveau tarmac SWorks à disc. (Prix public 8999€).

Les nouveautés testé

  • Freinage hydraulique à disque
  • Cadre issu du concept First Rider Engineering
  • Toues Roval CLX 40 à disque
  • Transmission électrique Shimano Di2 11 vitesses
  • Nouveaux pneumatiques (S-Works Turbo)

Vous n’y comprenez rien ? Ce n’est pas grave je vais tout vous expliquer. Sachez simplement qu’on se situe dans le top du top, et d’ailleurs, de nos jours, on parle d’un beau vélo comme on parlerait d’une voiture de sport.

nouveautarmac-specialized-disc-sworks-disc-di2-hauteroute-first40

Le freinage à disque

L’intérêt du freinage à disque, c’est avant tout la sécurité, notamment avec une efficacité constante que ce soit par temps sec, par temps de pluie et s’il fait froid.

En effet l’efficacité des freins à patins souffre grandement des conditions de pluie ; à l’inverse, vous avez peut-être déjà vu des boyaux exploser sous l’effet de la chaleur dégagée par la bande de freinage. De plus, celle-ci s’use au fur et à mesure des freinages, endommageant ainsi votre jante, ce qui est un peu dommage pour des roues qui valent parfois des petites fortunes.

Autre paramètre à prendre en compte quand il fait froid : vos doigts ! Vous avez peut-être déjà expérimenté une descente de col où vous avez l’impression que vous n’allez pas réussir à freiner parce que vos doigts n’arrivent plus à serrer vos freins, totalement engourdis par le froid. Vous connaissez ses sensations. Oubliez-les avec le freinage à disque.

Avec le freinage à disque, le freinage reste le même, quelles que soient les conditions. La distance de freinage est réduite, et vous pouvez arriver à pleine vitesse, et attendre le dernier moment pour freiner. Sécurité, confort, efficacité !

Roue Roval CLX 40

Pour accueillir le nouveau freinage à disque, Specalized a dû créer une nouvelle roue, la Roval CLX 40 à disque. Roval est une marque de Specialized. Elle propose une jante haute en carbone, pour pneu, avec un rayonnage suffisant. J’avais l’appréhension d’une jante trop rigide et exigeante pour grimper en montagne, mais il n’en est rien. Elle s’est avérée légère, suffisamment rigide et  aéro pour être emmenée sur tous les profils de terrain. Ajoutez des roulements céramique : la roue est d’un grand rendement et silencieuse.

Le pneu S-Works Turbo

Avoir un bon freinage et dévaler des descentes à toute vitesse sur route sèche ou mouillée demande un pneumatique qui accroche. Le S-Works Turbo a cette qualité. Mais pas que : ces pneumatiques ont aussi une qualité de roulement et offrent un confort que j’avais déjà ressenti sur des boyaux. Ce pneu est même utilisé par le champion du monde de contre-la-montre Tony Martin.

Cadre

Le concept First Rider Enginering™ offre des cadres conçus en fonction de chaque taille de personne. Fini le petit cadre « bout de bois » et un vélo grand taille « saucisson ». Specalized et McClaren ont collaboré main dans la main pour offrir la même rigidité et le même confort pour chaque taille. Votre vélo est unique !

J’ai pu comparer le Tarmac SL4 S-Works ancien et nouveau modèle. Le verdict est sans appel. En y regardant de plus près, les dimensions des différentes parties du cadre ne sont pas identiques ; la douille de la fourche et les différentes parties du cadre sont plus fines et aérodynamiques. Les haubans arrière et les passages de roue sont plus fins et élargis.

À l’usage, le nouveau Tarmac S-Works est plus confortable, et un peu moins rigide. Je le trouve plus dynamique et très facile quand je suis en position danseuse. Mais le point qui m’a le plus surpris, c’est le pilotage. Il est précis, et réagit vite, ce qui est d’autant plus sécurisant en descente ou lorsque tu veux te placer dans le peloton.

La transmission électrique

Quand tu utilises le changement de vitesse électrique, tu es vite conquis. Le changement de vitesse est rapide et se fait en un clic de doigt. Dans toutes les positions, mains sur les cocottes ou en bas du guidon, il n’y a qu’à tendre le doigt pour passer du 11 au 28 dents, et du petit plateau 36 dents au gros plateau. Souplesse, précision, rapidité.

La transmission électrique offre même l’avantage de pouvoir régler ses vitesses en cours de pédalage.

Esthétique

La cosmétique noir mate du vélo est sobre et donne l’impression de rouler sur un prototype. L’unicité du coloris dénote d’un certain luxe. Les finitions sont propres avec le passage de gaine à l’intérieur du cadre, la batterie de la transmission électrique dissimulée dans le tube de selle, et l’intégration du serrage de hauteur de selle.

Conclusion

Pour résumer, le nouveau Specialized Tarmac S-Works Disc pourrait s’apparenter au Apple du vélo.

Un vélo pensé par Specialized pour offrir un fonctionnement optimal et performant. Avec un peu moins de 7 kg sur la balance, le comportement confortable, et la rigidité optimisée sont les deux points majeurs du nouveau Tarmac. Lors de ces Haute Route, je n’ai fait qu’un avec le vélo. Même dans les moments difficiles, je n’ai pas eu de difficulté à amener le vélo. Je n’étais jamais seul.

Fidèle à son credo « innovate or die », Specialized nous offre pour ses 40 ans un vélo ingénieux, aux finitions sobres et d’un usage efficace.

Lire les articles précédents :
La foulée de Drumettaz-Clarafond. Convivial et Festive !

« Retour aux sources », c’est que me disait Maud à l’arrivée. Pourquoi ? Il existe encore des courses où l’ambiance, la fête,...

Fermer