Les boucles de Verdon, des crêtes qui valent le détour.

C’est un amical et sportif week-end de mai que j’ai partagé avec David Polveroni pour l’occasion. Nous nous retrouvons aux boucles du Verdon, au départ de Gréoux-les-Bains. Usant, roulant,  sans cesse en relance, technique, panoramique, vertigineux, sont autant de qualificatifs qui définissent ces 172 km et 3200 mètres de dénivelé positif. Un nouvel itinéraire gagnant pour Antonin Marecaille, suivi de David Polveroni et Michel Roux, réalisé en 5h00.

davidpolveroni-nicolasraybaud-verdon

Comment s’est déroulée la course ?

Le départ est rapide, et le peloton va rapidement être réduit à une trentaine sous l’impulsion de David Polveroni, puis d’un professionnel irréprochable Julien El Fares. Ce dernier a mené l’allure, et n’aura jamais pesé sur le résultat.

Les virages, les montées, les descentes se succèdent à vive allure. La sélection se fait de l’arrière, en premier temps sur le col d’Ayen.

La sublime route des Crêtes va défaire les 20 dernières rescapées. Je n’en mène pas large au pied de cette difficulté de 6 km. Nous sommes tous éparpillés en petit groupe. Il ne me manque peu pour basculer avec Jean-Luc Chavanon. Je ne parviens pas à le rejoindre dans la descente. Une descente technique, il ne faut pas se laisser distraire par le vertigineux et magnifique panorama des Gorges du Verdon. Le frisson est garanti si l’on ose se prendre à la vitesse. 

Nous nous retrouvons 3 et 2 à rouler (dommage, nous aurions pu terminer ensemble.)

boucles-du-verdon-nicolasraybaud-teamkitspecialized

À 30 km de l’arrivée, un petit groupe nous rejoint dont Thomas Becarru, Cédric Martens, David Varnier, Raphael Hilaire. Nous ne serons que 2 à rouler avec Cédric Marten (Merci Cédric pour le bidon d’eau )

boucles-du-verdon-cyclosportive-nicolasraybaud

À l’approche de Gréoux, je me dis que l’esprit du cyclosport l’emportera, et il n’en sera point. Le groupe se lance dans un sprint pour la 13e place (ils sont malins de rester dans les roues). Je termine 19e en 5h17.

Conclusions.

Sportivement, j’ai cruellement manqué de niaque sur la route des crêtes. Quelques minutes de douleur pour s’accrocher à de bonnes roues que je peux suivre. Sur d’autres plans, énergétiques, les 6 gels Gu Roctane ont été sans faille et technique je me régale toujours autant à piloter mon Nouveau Tarmac.

boucles-du-verdon-teamkitspecialized

Cette étape du Trophée Label d’Or aura réussi son parcours et des paysages qui donnent envie d’y revenir. Un seul point négatif, le prix de l’inscription à plus de 40 euros sans inclure un bon plateau-repas En effet, un supplément était demandé pour manger.  Heureusement, on avait des Pommes 😉

Photos Facebook de Véro Cédric Vélo -> on.fb.me/1AtvljT

Lire les articles précédents :
LA LOZERIENNE AFFICHE UN NOUVEAU RECORD.

La Lozérienne Cyclo, 2ème du manche du challenge cyclo’tour Rotor, au départ de la Canourgue est sans nul doute l’une des...

Fermer