J14 Haute Route Alpes. Ensemble

Samedi 29 août. 15 jours se sont écoulés depuis le départ de Anglet. Aujourd’hui, nous sommes arrivés à Genève. Plus de 1600 km 41 000 mètres de dénivelés positifs ont été parcourus. Cette dernière étape de Haute Route Alpes, a été une nouvelle fois été intense. Depuis Megève, une matinée chaleureuse et rapide nous attendait.

Le col des Aravis.

Les 12 km du col se sont gravis rapidement. Je sens que j’ai encore du jus, et j’arrive à tenir les changements de rythme. À la différence, que je passe tout en force et que le coeur plafonne.

Le col de la croix Fry.

Une nouvelle accélération. Je décroche, mais tiens une bonne allure. Je reviendrai sur la fin du col. Au sommet, la descente est neutralisée pour rejoindre Thône. Nous nous regroupons une vingtaine de cyclistes et repartir pour une chevauché infernale.

14-hauteroute-alpes-specialized

De Thône au Col des Pitons.

Cette transition sera assassine pour Andréa Nicosia (co-équipier) et moi-même. Le train est en emmené par Jean-Lou Paiani, et lorsqu’un mur se dressa devant nous, nous n’avons pas le coup de punch pour accrocher. C’est alors que nous nous retrouvons à deux sur un profil escarpé pour rejoindre l’arrivée au sommet du Col des Pitons.

Strava

Résultats.

Je n’aurai rien lâché. Dans un contexte plus relevé que les Pyrénées (18e), je me classe 12e au classement général de la Haute Route Alpes. Je suis monté en puissance lors des Alpes. 9e, 10e, Jeudi11e et enfin 12e, cette dernière étape a été difficile. C’est sans nul doute, la plus difficile des Haute Route que j’ai réalisées. Une des raisons de cette difficulté aura été les sections non chronométrées qui obligent à se donner à 100% à chaque ascension.

Conclusion.

Restez patient, confiant, et la suite sera tout aussi belle !
#ObjectifTripleCouronne #TogetherWeWin (ensemble pour gagner)

Remerciements.

Merci à toutes et tous pour vos messages et la lecture de mes articles.
Un grand merci à Gael et Fanny qui m’ont été d’une grande source de motivation. Fanny retourne à ses études (bonne rentée), et Gael continue la gestion de son staff de masseur et d’ostéo.

fanny-gael-hauteroute

Comme je le dit, le meilleur de Haute Route, c’est sur le vélo, mais surtout après l’étape. Ce sont ces moments de partage, de confidence et de convivialité.

Lire les articles précédents :
J13 L’avant dernière étape de la Haute Route Alpes

Jeudi 28 Août. L’avant-dernière étape de la Haute Route Alpes s’annonce sévère. De la Toussuire à Megève, le chronomètre est...

Fermer