J3 Haute Route Pyrénées. Laissez faire les jambes.

Lundi 17 aout, le ciel est dégagé et les prévisions pour le restant de la semaine sont réjouissantes. L’étape du jour est à l’image de la précédente. Nerveuse et intense. Compter 100 km, 3000 mètres de dénivelé et 2 ascensions : Le col du Soulor et la montée d’Hautacam. Si le premier est d’un format roulant, on retrouve dans la montée d’Hautacam ce qui fait la difficulté des Pyrénées, de fortes pentes et une ascension irrégulière. C’est de nouveau l’Autrichien Stefan Kirchmair, en 3h15 devant Loïc Ruffaut et le Kenyan Kathurima Ayub.

L’étape du Jour : Pau > Argelès-Gazost

Nous sommes lancés dans une « Rampe ». Dès le chronomètre lancé, Stefan Kirchmair lance les hostilités. Indécent, pas le temps à la discussion, nous sommes décimés et le trie est vite fait. Je suis dans la roue d’Omar Di Felice, et à ma surprise, le cœur et les jambes réagissent bien. Une échappée prend forme avec Bart Van Damme.

Le Col du Soulor

1,474M, 1,194M+ over 22.5km, 5.3%
http://www.strava.com/segments/930757

Les premiers kilomètres sont en faux plat montant. L’allure est soutenue. Dès les premières pentes, dressé sur les pédales, les watts font un bon. Je tiens l’allure un temps avec les cadors, et petit à petit, je décroche (ils sont trop forts). Assis sur ma selle Power, je laisse faire les jambes, elle tourne plutôt bien. 23e au sommet en 1h06. Je prends le temps de remettre de l’eau dans mes bidons afin d’assurer et de réaliser une bonne montée d’Hautacam.

Hautacam

1,520M, 1,194M+ over 13.3km, 8.2%
http://www.strava.com/segments/7731042

Hautacam, une montée irrégulière et difficile. Dès le pied, je prends tout de suite le rythme et le maintien jusqu’au sommet. Je retrouve de la vélocité en grimpant, avec un temps de 55 minutes. 5 minutes de plus lors du contre-la-montre de Haute Route 2014. Je suis satisfait de ce final d’étape.

3-hauteroute-hautacam-specialized

Résultats

Je termine à 24e place de cette étape. Stephane Cheylan après une déconvenue lors de la première étape retrouve ses talents de grimpeur. Je me positionne à la 20e place du classement Haute Route Pyrénées et 3e du classement de la Triple Couronne menée par Loïc Ruffaut et David Polveroni.

Côté Team, le teamgranfondo.be passe devant notre équipe suite à une modification de leur équipe. Suite à une erreur de l’organisation de Haute Route, au bout de 3 jours, ils ont corrigé la composition de leur équipe. C’est un petit grincement qui nous donne davantage de motivation à revenir au-devant. 43 secondes nous séparent.

Tous les résultats ici

Conclusion

La Haute Route est encore longue. Il faut faire preuve de patiente. Tout peut s’y passer. Des hauts, des bas, il ne faut rien lâcher et prendre au jour le jour.

L’étape sur Strava

Vidéo du Jour

 

Lire les articles précédents :
J2 Haute Route Pyrénées. Les débats ont été intenses.

Dimanche 16 août, au départ de la ville dite « portes des Pyrénées », le ciel est dégagé, le temps...

Fermer