J6 Haute Route Pyrénées. Superbe journée à Superbagnères !

Jeudi 20 août. Les jours passent et l’adaptation à enchainer les étapes est positive. L’étape du jour nous mène de Saint-Lary Soulan à Superbagnères et mesure 123 km et 3700 M+.  J’ai la joie de retrouver Stéphane Barthélemy et sa famille au départ pour venir m’encourager. Ce dernier s’apprête à un évènement tout aussi ultra, le grand raid des Pyrénées. Bonne chance Stéphane 😉

stephane-barthelemy-nicolasraybaud-hauteroute

Le col d’Azet

Enfin une étape qui démarre dans la pente. Omar di Felice est le premier à attaquer, et je file de suite dans sa roue. Les favoris sont là, et embrayent de nouveau. Ils prennent rapidement de la distance. Seul Bart Van Damme manque dans le groupe de tête. Nous nous retrouvons 4 avec Andréa Nicosia,  Cyril Tiné et Daniel De kerf. Le soleil découvre à mesure de l’ascension un paysage resplendissant. J’ouvre la descente pour plonger vers le lac de loudenvielle. À l’approche du Col de Peyresourde, nous avons le retour de Bart Van Damme.

Le col de Peyresourde

Bart Van Damme part dès le pied du col. L’ascension est d’une pente régulière et nous prenons un rythme soutenu pour nous rapprocher d’Omar di Felice.

Le Port de Balès.

Nous sommes sur les terres de Cyril. Un bon plan ! Il nous donne ses indications sur la difficulté qui se présente. Au pied du Balès nous rejoignons Omar. Nous restons ensemble pendant les 7 km qui nous emmènent au Bourg d’oeuil, point de départ du Port de Balès. Ici, en vélocité, je me dégage seul du groupe avec dans ma roue Daniel. Omar et Andréa reviennent sur nous. À la pédale, notre groupe va se défaire.

Le sommet franchi, le chronomètre est arrêté. Nous pouvons profiter d’un somptueux panorama et nous ravitailler avant de redescendre avec nos amis suisses du jolie et amical Team lavaux cycling Friends.

Avant de reprendre la «course», le regroupement se fait. Nous sommes en compagnie de bon rouleur avec Bernt Hornetz et Bart Van Damme. L’allure se rapide pour rejoindre la superbe montée de Bagnères.

Superbagnères.

Nos Belges du teamgranfondo accompagné de Bernt prennent de l’avance. Dès les premières rampes, nous sommes plus que 5 Thomas Schmidlin, Cyril Tiné, Gael Brandy, Stéphane Cheylan et Matthew Davies. Stéphane prend de l’avance. À une allure régulière, je grimpe sans m’affoler. Nous sommes tous un par un espacé. Le dernier kilomètre est le plus dur. La ligne est franchie. Fatigué, mais pas épuisé.

6-hauteroute-superbagnères-specialized-nicolas-raybaud

Résultats

C’est le Kenyan Gichora Joseph qui remporte l’étape devant l’italien Di Salvo Giuseppe et un second kenyan Langat Geoffrey. Je termine à une superbe 14e place et remonte à la 18e place au classement général de Haute Route Pyrénées et 3e de la Triple Couronne.

Notre équipe conserve son leadership avec  8 min sur le teamgranfondo.be.

Tous les résultats ici.

Conclusion

À l’image de l’an dernier, l’organisme s’adapte. Il faut rester vigilant et veiller à bien récupérer. Demain sera une journée tout aussi difficile avec l’ascension du col du Menté et un long périple vallonné vers Toulouse. Un profil de puncheur ! L’objectif est de maintenir les positions au général, par équipe et de la triple couronne.

L’étape sur Strava

La vidéo de l’étape

Lire les articles précédents :
J5 Haute Route Pyrénées. Le pla d’Adet sans angle mort.

Mercredi 19 août, jour de contre-la-montre, il ne faut pas perdre de temps. L’effort du contre-la-montre est intense, il faut...

Fermer