J19 Haute Route. Enfin les Dolomites !

Vendredi 4 septembre Est-ce le bon risotto mangé la veille avec Nicolas Roux qui m’a donné de bonnes jambes aujourd’hui ? Le 1 degré au sommet du Gavia  et le bon air de Bormio ? Le passage chez Ski Trab la veille ? Une certitude, j’ai pris beaucoup de plaisir aujourd’hui !

Passo di Gavia, 2652m

http://www.strava.com/segments/2024641

Depuis Bormio, nous avons 10 km de section neutralisés avant le départ réel. Dès le chrono lancé, Loïc Ruffaut est le premier qui attaque.  Je le suis instinctivement. Naturellement, Loïc n’a aucun mal à prendre de l’avance. Je tiens le rythme en attendant le retour des meilleurs grimpeurs, Nicolas Roux, David Polveroni, Guillaume Falco, et l’allemand Skupke Krysztof. Krysztof est le premier lâché dès les premières pentes raides. Guillaume appuie afin que l’on prenne de la distance. David lâchera du terrain, car son pneu fuit. Nous sommes alors 3. Nous roulons avec Nicolas afin de maintenir un écart avec Loïc. Il nous devance de 1 minute au sommet avec un temps de 44’28’’.

19-hauteroute-passo-gavia-specialized-skitrab

La descente est neutralisée. Nous en profitons pour prendre quelques photos avec Nicolas, David et Guillaume dans la descente. Je suis bien au chaud, dans mes gants Trab (merci Adriano !) et sous ma veste deflect Specialized.

Passo del Tonale, 1884m (2nd class)

http://www.strava.com/segments/1350992

Le groupe qui est passé en tête au sommet du Gavia s’attend pour la reprise du chrono (à l’exception de Skupke). Nous grimpons à une bonne allure, et solidaire.

Avant de rejoindre le Passo Castrina, nous empruntons plus de 20 km de piste cyclable, sinueuse, avec une erreur d’aiguillage (faute des riverains qui ont retirés le balisage) et une partie gravel et des passages sur des ponts en bois. Nous nous demandons pourquoi nous roulons sur cet itinéraire très dangereux.

Passo Castrina, 1785m (3rd class)

http://www.strava.com/segments/4003591

Retour sur une partie plus sérieuse, qui fait que l’on aime la Haute Route, grimper ! C’est une ascension pentue de 10 km qui se dresse devant nous. Dès la première rampe, nous nous retrouvons 5 sur l’impulsion de Loïc Ruffaut, avec David Polveroni, Nicolas Roux et Guillaume Falco. L’intensité monte crescendo. Guillaume décroche à 6 kilomètres du sommet. Nous sommes 4. Dans le dernier kilomètre, une dernière accélération de Loïc met tout le monde d’accord. David décroche, je me maintiens dans la roue de Nicolas, et je coupe la ligne d’arrivée en 3e position.

Résultat

Loïc Ruffaut est, le logique vainqueur de l’étape, suivi de Nicolas Roux et moi-même.

Au classement général, je me hisse à la 11ème place du général de Haute Route Dolomite. Plus que de 2 jours avant Venise !

Strava

Vidéo

 

Lire les articles précédents :
J18 Une étape courte pour arrivée à Bormio

Jeudi 3 septembre Ce devait être l’étape culminante de la Haute Route Dolomites, mais en raison d’un Stelvio enneigé et...

Fermer