J21Haute Route. Ensemble pour gagner.

Dimanche 6 septembre. Nous y sommes ! C’est la dernière étape de la Haute Route Dolomites. La 21e des étapes de la Triple Couronne.

Passo Giau

À 7h00 du matin à Cortina d’Ampezzo, la température frôle les 4°c. Le soleil illumine le sommet enneigé du Passo Giau. Nous sortons de la ville et d’un accord, j’attaque vivement la montée. Les habitués de l’avant garde de course répondent présents : Loïc Ruffaut, David Polveroni, Nicolas Roux, Guillaume Falco, Mathieu Muller, Andréa Nicosia, Laurent Novero et Olivier Dulaurent. La hiérarchie est respectée.

21-hauteroute-passo-giau-dolomites-specialized-tarmac

Loïc Ruffaut sème de nouveau une attaque à 7 km du sommet, pour reprendre Mathieu Muller en échappée peu de temps avant le début du col. Nous ne reverrons plus Loïc et s’en ira gagner l’étape.

Dans l’ascension, les effets de l’attaque de Loïc dispersent le groupe. Nous ne sommes plus que 5 en chasse : Nicolas Roux, David Polveroni, Olivier Dulaurent, Guillaume Falco et votre rédacteur. Le décor est magique. Le bord de la route est enneigé La chaleur dégagée par l’intensité de l’effort est en parfait équilibre avec les 4 degrés extérieurs. C’est une sensation de légèreté et de douceur.

21-hauteroute-davidpolveroni-nicolasraybaud-guillaumefalco-passogiau

Le sommet franchi, 70 km de vallée nous attendent pour rejoindre le Passo San Boldo. Nous nous engageons dans une descente rapide avec Nicolas Roux et David Polveroni. La chasse est lancée pour reprendre Loïc. Le fuyard tient tête, malgré nos relais. Après 50km de collaboration, nous avons le retour d’un groupe de très bon rouleur. Nous sommes alors 8 à bien collaborer, mais l’écart de 2 minutes nous séparant de Loïc ne faiblit pas.

Passo San boldo

Cette montée est très roulante. Option grand plateau et en danseuse pour les parties les plus exigeantes. Nous arrivons à 6 pour la deuxième place de l’étape. Nicolas Roux, Mathieu Muller et Andréa Nicosia se font le sprint, tandis que David, Guillaume et Laurent Novero terminons tranquillement ensemble dans le même temps.

Résultats

Je suis 5e de l’étape, avec en prime une place de grappiller au général. Je me remonte à la 9e place de Haute Route Dolomites.
Au classement de la triple couronne, je suis 3e derrière les intouchables Loïc Ruffaut et David Polveroni.

Conclusion

On m’a souvent posé la question « À quoi tu penses pendant les étapes, pour enchainer les journées ?». Je réponds : « Je ne me pose pas de question. Je roule avec confiance. J’ai l’esprit vide, et profite de chaque instant. Il y a des hauts, des bas, il faut les accepter et attendre. Il faut aimer la montagne et accepter les difficultés pour les surmonter, et passer de belles journées.»

Oui, la Haute Route est faite pour tous. Que l’on soit un compétiteur sérieux ou un passionné du vélo. Toutes les pratiques peuvent être réunis sur la Haute Route. Le mot abandon, n’existe pas. Il faut être finisher.

J’ai pris beaucoup de plaisir à vous écrire le déroulement de la course. J’espère que mes articles vous ont donné envie de rouler !

#TogetherWeWin

Merci à toutes et à tous pour vos encouragements et vos lectures.
Merci à notre équipe d’ambassadeur Haute Route : Steeve Richard, Fergus Grant, David Cooper Boileve, Christian Haettich.
Merci à Fanny, Gael, Nathalie et Fabrice pour vos soins pendant ces 3 semaines.

fanny-gael-hauteroute-kine-osteo
Merci à Andréa Nicosia pour son invitation dans son équipe VIPP (Verve Cycling, Infocrank, PuntoTours, Pactimo)
Merci à mes partenaires : SPECIALIZED France et le concept Store Specialized de Laurent Marcon à Saint-Etienne. BV SPORT, GU ENERGY FRANCE, CHIMPANZEE BAR et SAINT-JEAN.

Prochaine étape la KOM Taiwan, en octobre prochain.
D’ici là place à la …

Lire les articles précédents :
J20 Haute Route Dolomites. A l’attaque pour une petite étape.

Samedi 5 septembre. Au lendemain d’une étape plus que réussie, le 6e jour de Haute Route Dolomite nous mènent de...

Fermer