LA DIAGONALE DU MONT-JOLY

Samedi 12 septembre, pour la 2e édition de la Diagonale du mont-Joly, l’évènement parrainé par Mathéo Jacquemoud a conquis prêt de 170 personnes. Au départ du plateau de la croix, nous étions réunis devant le restaurant le Schuss pour courir un peu plus de 1000 de dénivelé positif sur un peu moins de 4 km et atteindre le plus rapidement les 2500 mètres d’altitude du Mont-Joly.

Pour ma première course à pied de l’année, je partais sans repère. La discipline du kilomètre vertical ne pardonne pas, et révélatrice de la forme. Il est difficile de freiner son effort. Veille d’épreuve, réunie avec Adrien Perret, Valérie Berthod et Mathéo Jacquemoud on s’amuse à pronostiquer nos temps. Finalement, nous ne serrons pas loin de la vérité et le gage aura été le même : payer sa tournée !

A vélo avant la DMJ

Au matin, Mathéo a concocté une première manche amicale à vélo, de 1500 M+ entre les dômes de Miage, et le sommet du Mont-Joly.

matheo-jacquemoud-nicolas-raybaud-velo-specialized-mont-joly

L’après-midi, après un bon repas et de la délicieuse « tarte aux pommes de mémé Jacquemoud », nous nous préparons pour la deuxième manche.

La diagonale du Mont-Joly

Devant le Schuss de Saint-Nicolas-de-Véroce, nous nous retrouvons une bande de copains, Laurie Renoton, Valérie Berthod, Mathéo Jacquemoud, Florian Sautel, Antoine Zanaroti, Adrien Crousaz, Fabien Marillaud, Maxime Lucand et pour reprendre le titre notre « prodigue du KV », Adrien Perret.

Photo Trails Endurance Mag

Photo Trails Endurance Mag

16h30, le départ est donné par Sébastien Taloti.  Je prends un départ prudent aux alentours de la 20e place. Le principe est simple, droit de la pente. Le rythme cardiaque monte dans les tours, le planté de bâtons se fait en rythme et tout en trottinant rapidement je remonte à 12e place dans les pieds d’Adrien Crousaz et Alex Aubert.

La montée offre quelques parties horizontales avant de s’engager sur des pentes dépassant les 35%. C’est dans ces parties que j’arrive à gagner du temps. Arrivée à l’épaule, nous rejoignons Florian et Mathéo. Nous sommes à 700 mètres de cumulés. Une partie technique se dresse devant nous et créera de nouveaux écarts. Sur le montgeron, je ressors à la 5e place.

mont-joly-waa-ultra-equipment-bvsport-nicolasraybaud

Dernière relance sur une partie plane, où Alex Aubert me distance. Au loin, la dernière diagonale se profile. Les 100 deniers mètres seront difficiles. Alex prend distance et arrive à chercher une 3e place à 30 secondes de portée de fusil. Je vois le retour d’Adrien Crousaz. Nous arrivons au sprint pour la 5e place. Adrien Perret, remporte la diagonale du Mont-Joly en 42’38’’.

De la 3e à la 7e place, nous nous tenons en 30 secondes. C’est une motivante 7e place que j’accroche en 45’32’’. 

La soirée se termine dans le restaurant le Schuss, où une bonne soupe et un repas sans gluten de la marque Revola nous étaient servis.

Conclusion

6 jours après les 60 000 M+ de la Haute Route, je me suis surpris à être en bonne forme ! Une journée motivante et l’idée de me programmer de prochaine grimpée verticale.

Merci à Mathéo et à toute l’équipe de la DMJ pour cette difficile et conviviale épreuve. Rendez-vous à cet hiver pour la DMJ ski alpi.

Site internet de l’épreuve http://lamontagnhard.com/la-diagonale/

Strava

Lire les articles précédents :
J21Haute Route. Ensemble pour gagner.

Dimanche 6 septembre. Nous y sommes ! C’est la dernière étape de la Haute Route Dolomites. La 21e des étapes...

Fermer