Le raid se déchaîne.

Le ciel nous a donné sa faveur, le beau temps sera de la partie. C’est accompagné de mon voisin Brice Aerts que nous prenons la route pour le raid du Bugey, à Lagnieu dans l’Ain. Le raid a une définition sportive à l’endurance, mais celui du Bugey se définit comme un élastique qui tôt ou tard risque de casser. Le plus fort l’emportera. C’est une épreuve de vérité, où les cœurs se déchainent et la défaillance pardonnée par l’association organisatrice de l’évènement. En effet, nos efforts et les bénéfices réunis lors de la cyclosportive sont reversés pour la recherche médicale contre le cancer.

À l’assaut du Raid.

Le top 20 se sera vite dessiné. La première difficulté saisie les jambes quelques kilomètres après le départ. L’assaut est rapide. Ils sont une dizaine d’unités à prendre les devants. Nous sommes une poignée à être distancée. Je retrouve les roues de l’exemplaire Jean-Luc Chavanon, l’ultra Roland Chavent, le grimpeur Jean-Francis Pessey, l’expérimenté Pierre Chevalier, accompagné de Michael Wellington (avec qui je sympathiserai à la fin) et Maxime GallettiNous basculons avec 1’30’’ sur les hommes de tête.

Jean-Francis Pessey mène la danse ® Katy Chenal

Jean-Francis Pessey mène la danse ® Katy Chenal

Col de Fay

Cette seconde difficulté arrive rapidement. L’intensité reste soutenue. Roland Chavent appui avec force dans les montées ce qui réveille en nous de la persévérance, et de la motivation à avancer.  En effet, l’écart avec l’avant-course se maintient.

© Katy Chenal

© Katy Chenal

Col de Portes

L’entente dans notre groupe est parfaite. L’expérience de Jean-Luc, Roland, Pierre et à celle de Nicolas Ougier que nous rejoignons dans le col, met du piquant à la chasse. Je mène les descentes et fait au mieux pour entretenir les relais sur le plat.

Roule ma poule !

Le col du poulet 😉 Au km 110, notre groupe est réduit à 7 dont Ougier, Chavent, Chavanon, Chevalier, Wellington, Galletti et moi-même. Pierre attaque et seul Roland peut suivre. Nicolas et Jean-Luc arriveront à faire jonction, tandis qu’avec Michael tentons de tenir l’écart.

Côte de Bouis

Cette dernière côte épuisera nos dernières ressources. Jean-Luc et Pierre feront preuve d’une belle leçon de NON RESILIATION en revenant dans le top 10.

Conclusion

L’opération a été rapide, menée avec tension et intensité. Le raid du Bugey est une épreuve qui vaut bien son nom. A celui qui veut faire de la force, faire monter le cœur, le profil du parcours ne laisse pas de place au hasard. Il faut y être en grande forme et avoir un esprit solide.

À Katy Chenal, merci pour ces photos et également à toutes les personnes et bénévoles qui sont là pour nous encourager, sécuriser les routes, et faire que les cyclosportives puissent être.

Résultats scratch raid du bugey 138km

Voir en détails l’activité sur https://www.strava.com/activities/561026375

combien-de-GU-energy-RAIDBUGEY-

Lire les articles précédents :
Ricotta “Hot Cakes” Miel et Noix

Le matin, c'est à la poêle que ça démarre avec ces aériens et légers Ricotta "HotCakes" à IG Bas (un indice glycémique bas...

Fermer