La grimpée chronométrée Dynastar KV Courchevel

Depuis plusieurs années, les mercredis de juillet et d’aout, l’Amicale Cycliste de Courchevel organise un contre-la-montre individuel de la station. Au départ du rond-point du Carrey, situé au pied de la station de Courchevel, nous étions un peu plus de 50 cyclistes pour15,5 km et 1000 mètres de dénivelé positif.

En mode Haute Route Compact.

À l’approche des 3 Haute Route, l’objectif est triple :

  1. s’exercer à la spécificité du contre-la-montre après avoir cumulé 5000 d’élévation les deux journées précédentes,
  2. essayer d’une nouvelle tenue course Evade SkinSuit,
  3. la reconnaissance de l’arrivée de la 5e étape de la Haute Route Alpes qui arrivera le 1 septembre 2016.

Les 3 points clefs de l’ascension

Face à un léger vent défavorable, sous une ambiance chaude et orageuse, je m’exerce assis tout au long de la montée. Les 6 premiers km sont les plus difficiles pour arriver à Courchevel 1300. Il faut de suite être dans le rythme afin de rester au contact.

courchevel-specialized-skinsuit-evade-nicolasraybaud

© Hervé Franchino

PK 2 Si sur les 2 premiers kms, je maintiens la même vitesse avec les deux meilleurs temps du strava-segment-challenge segment (Jérémy Defaye et Simon Combes), je concède du temps là où la pente se durcit. (jouez le player ci-dessous)

PK6. Courchevel 1300, après moins de 20 minutes d’effort intense, c’est un passage clef pour créer l’écart. La pente se radoucit et la route est plus rectiligne. Il convient de pouvoir y prendre de la vitesse.

© Patrick Pachod

Courchevel 1550 © Patrick Pachod

PK8. Courchevel 1550 est le troisième passage difficile de la montée, avec une pente supérieure à 12% sur une centaine de mètres. Une courte descente vers le nouveau centre aquatique permet de reprendre une très grande vitesse, pour les 4 prochains km relativement plats. À partir de Courchevel 1650, les cyclistes les plus puissants pourront y être à leur avantage.

Courchevel 1650 ©Olivier Fargier

Courchevel 1650 ©Olivier Fargier

Courchevel 1850, il reste 2 km et la pente se durcit de nouveau jusqu’à l’arrivée sur la rue du Jardin Alpin.

Résulats du 20 juillet

Sur une grimpée à 6% de moyenne, la montée de Courchevel est difficile de par sa longueur et son profil irrégulier. Moins d’un mois après une fracture de clavicule, les sensations et le résultat sont satisfaisants. Je termine en 48 min 47 à la 6e place. [Voir l’activité sur strava]

Télécharger (PDF, Inconnu)

Lire les articles précédents :
Banana Cake tout Coco !

Que faire de ses bananes bien mures ? A partir d'ingrédients à Index Glycémique Bas, je me suis mis à...

Fermer