#HauteRoute 12 Gagner du temps dans le Galibier

Petit-déjeuner face au col du Galibier, le soleil se lève tranquillement sur les hauteurs du col du Galibier.

Bonjour @valloiregalibier @haute_route

A post shared by Nicolas Raybaud / 尼克拉 (@nicolasraybaud) on

Motivé par les pronostiques engagés sur ma page Facebook, l’objectif est de passer sous  l’heure. L’entreprise n’est pas évidente ce 12e jour sur la Haute Route. Classé dans le top 5, nos départs sont différés toutes les 2 minutes.

Les équipements

L’exercice du contre-la-montre est simple. Il faut être efficace ! Je enfile la nouvelle combinaison Evade TT SkinSuit, ma paire gants Grail et je chausse mes S-Works 6. A propos de la nouvelle Evade SkinSuit.

  • Dépourvue de bretelles, la coupe racing se porte près du corps. Le confort du textile et la peau de chamois sont appréciables.
  • Disposant de 3 poches, je peux y mettre le nécessaire énérgétique.
  • Elaborée pour réduire la résitance à l’air, il y a un intérêt aérodynamique quand on passe au-delà du 20 km/h. Et oui, dans la montée du Galibier ce seuil de vitesse est dépassé.

Même si c’est court, il faut s’alimenter.

Il faut prendre le bon rythme, la bonne cadence et veiller à s’alimenter dans cet exercice glucidique. Je consommerais 1 gel Gu Energy 10 minutes avant le départ, 1 au secteur de plan lachat et un dernier à 5 km du sommet. Etant donné l’absorbtion des gels, je compose mon bidon d’un stick DrinkMix Lemon Tea qui est faiblement dosé en sucre au bénéfice d’électrolytes (Sodium 250 mg / Potassium 30 mg). [Dossier GU]

Top Chrono !

hauteroute-galibier-skinsuit

J’enfourche mon vélo, j’allume ma caméra Cycliq, je déclenche la montre Suunto et nous sommes partis pour plus de 17 km d’ascension et 1233 mètres d’élévation positive.

On refait la course sur Kinomap !

Timeline

  • km 0 / 00:00. Le départ sera rapide. Bien échauffé, l’objectif est de trouver de suite la bonne cadence.
  • km 1 / 00:04:00. Nous sortons de Valloire et démarrons une section difficile de 1 km supérieur à 10% de pente moyenne pour atteindre les Verneys.
  • km 2 / 00:07:00. Nous traversons les Verneys. Il faut profiter d’une partie de 2 km en replat pour reprendre la vitesse.
  • km 5 / 00:12:25. On remonte quelques dents, et une nouvelle portion de 3 km à 8% de pente moyenne se dresse pour rejoindre le lieu dit de Plan-Lachat. Il se peut que le vent soit défavorable dans la journée.
  • km 8.5 / 00:25:30. A cet instant, quelques hectomètres avant Plan-Lachat je reprend Carl Moors. Il y a 1.5 km pour reprendre de la vitesse et s’alimenter. Julien LODOLO me reprend à cet instant. Son coup de pédale, et fluide et il est bien posé sur sa machine.
  • km 10 / 00:29:11. Le mur de Plan-Lachat. Nous franchissons la barrière des 2000 mètres d’altitude. On passe le petit-plateau, et c’est parti pour les 7 derniers kilomètres du Galibier. On ne peux plus mentir, tu as les jambes ou non. On flirte entre 8 et 12 % de pente moyenne et il faut des jambes et du coeur. Ce point est clef dans l’ascension et l’on peut faire de grande différence.
  • km 15 / Dans les 3 derniers kilomètres, je dépasse dans un premier temps Matthys [ici] le leader du classement de la Triple Couronne. Dans un second temps, je reprends Mike Cotty [ici], bien connu pour nous décrire les cols. (voir son site thecolcollective.com)
  • FINISH !!!  Je franchis la ligne en 59 minutes 03, prenant la 5e place du chrono. Cette performance me permet de revenir à 1’30’’ du leader de la triple couronne. Demain, tout est possible !!

Télécharger (PDF, 75KB)

Lire les articles précédents :
#HauteRoute 11 De Risoul au Galibier 

La météo nous sera favorable. La nuit a été réparatrice. Parfaitement synchronisé au retentissement du réveil, je quitte mon ultra...

Fermer