#HauteRoute 11 De Risoul au Galibier 

La météo nous sera favorable. La nuit a été réparatrice. Parfaitement synchronisé au retentissement du réveil, je quitte mon ultra sleeping jacket facilement. 5h45, café, pain, compote et banane, le petit déjeuner est terminé et je suis rapidement habillé pour la 3ème étape de la Haute Route.

Avec 116km et 3000 mètres d’élévation le menu est léger aujourd’hui. Nous gravirons 3 cols les plus connus des Alpes. Le col de l’izoard, récent théâtre du triathlon d’embrun, suivi de l’enchaînement du col de Lautaret et du Galibier. L’arrivée est jugée à Valloire.

hauteroute-manumolle-nicolasraybaud-izoard

À plusieurs détente, soutenu par David Polveroni et Julien LODOLO nous parvenons à partir à trois. Après Brunissard, David se détache aisément. Julien et David passent le sommet ensemble. Je passe en 3e place avec un retard de 2 min avant d’exécuter une descente rapide jusqu’au l’arrêt du chronométre à Briançon.

A la reprise du chrono, je patiente 8 minutes afin bénéficier de rouler en groupe le col du Lautaret. Nous sommes une vingtaine à répartir, tandis que Julien et David ont déjà pris le large.

À 6 km du sommet du Lautaret, je sort seul et constate que personne est en mesure de me suivre. Peter POULY me prête un bidon à la zone ravitaillements et c’est reparti pour les 8 km du Galibier. Au passage du sommet, je reçois les encouragements de Peter et du Punto.

Un peu plus bas, ce sont Maud et Fred qui sont venus à vélo m’encourager. La descente est de nouveau idéale pour gagner du temps.

wp-1472569103096.jpg
Résultats

Les positions se figent. 1,2,3 dans le même ordre que la veille. Le classement de la Haute Route Alpes se dessine de jour en jour. Celui de la Triple Haute Route évolu et je continue ma course a reprendre du temps sur son leader Matthys.

Télécharger (PDF, 78KB)

Strava

Lire les articles précédents :
#HauteRoute 10. De la bonnette à Risoul. 

Nous nous élevons sur la route la plus haute des Alpes. Le col de la Bonnette, le Col de Vars...

Fermer