#HauteRoute 14 Un pistard s’invite à la première place !

Nous prenons notre élan depuis le tremplin du Praz à Courchevel. La température est douce. Tranquillement, le peloton de la Haute Route se laisse glisser vers Moutiers pour gravir le premier col de la journée, le Col du Tra, plus communément « Notre Dame du Pré»

J’entreprends de partir dès le pied du col du Tra afin de nous retrouver David POLVERONI et Julien LODOLO. Les groupes se font, et notre avance s’accentue. La descente qui suivra sera rapide, surtout sur les routes du Julien.

hauteroute-roselend-specialized-nicolasraybaud

L’ascension du Cormet de Roselend arrive après 76 km. Ce sont 20 km de montée avec un pourcentage régulier. Julien n’est pas au  mieux dans cette montée. Nous basculerons un à un.

Julien est décidément plus à son aise dans les descentes. Il nous rejoint au pied du Col des Saisies. C’est à ce moment que la course bascule.

nicolasraybaud-hauteroute-specialized-tarmacdisc

Au col des Saisies, David subit une crevaison de la roue avant. Élancé depuis la descente, Julien est devant, et je reste intercalé. David reviendra à Hauteluce, accompagné d’un sacré gaillard, Levi Heimans, un pistard dans l’équipe nationale de Néerlandais, qui revient des JO de RIO. Je travaille pour tenter de le faire décrocher, mais en vain. Le col de saisies est d’un profil roulant.

Résultats

À la bascule, le néerlandais met les watts, et s’en va cueillir au sprint Julien à Megève. David arrivera 1min20 plus tard, tandis que j’arrive pour la 4e place.

Télécharger (PDF, 73KB)

Demain, la dernière étape des Alpes nous attend. On garde le même rythme et on se dit à demain !

Strava

Vidéo du jour

Lire les articles précédents :
#HauteRoute 13 c’est à Courchevel que l’on révèle les grimpeurs !

De Valloire, nous prenons la direction de Courchevel. Est-ce la meilleure bière du monde qui m'a fait récupérer ? Une...

Fermer