SUUNTO SPARTAN. Le mode sportif Natation.

La montre Suunto Spartan a une vocation multisport. Elle dispose de 80 choix de sports préétablis permettant l’enregistrement et le suivi d’un exercice. L’objectif des différents modes de sport est d’afficher les meilleurs indicateurs lors d’un entraînement ou en compétition.

Dans cet article, je me suis intéressé au mode sportif Natation

Généralité sur le mode sportif Natation.

La Suunto Spartan possède trois modes d’exercice de Natation adapté en bassin et en eau libre.

  • L’exercice basique conçu pour la natation en bassin. Elle permet de suivre votre vitesse, votre fréquence cardiaque et la distance parcourue en fonction de la longueur du bassin Les intervalles sont repérés automatiquement pendant la nage et s’affichent dans le tableau de tours.
  • L’exercice basique pour la nage en bassin sans fréquence cardiaque. Il convient pour des séances de natation longues hebdomadaire.
  • L’exercice en eau libre avec fréquence cardiaque.  Elle permet de suivre la vitesse et la distance sur la base du GPS et affiche votre parcours dans la vue de la trace enregistrée.

Quelles sont les fonctions dédiées à la natation ?

La Spartan dispose de fonctions dédiées à la natation. Le capteur de mouvement au poignet de la montre mesure :

  • la cadence de nage (en min/100 m),
  • le nombre de mouvements,
  • le SWOLF,
  • la distance (en m),
  • la vitesse (en km/h),
  • le nombre et la durée en fonction des longueurs de bassin,
  • les intervalles automatiques,
  • le style de nage : c’est pratique pour analyser ses longueurs de bassin sur movescount. Elle détecte très bien le crawl et le dos crawlé. Elle détecte plus difficilement la brasse et le papillon.

Vous pouvez analyser toutes ces données sur Movescount une fois votre move terminé et synchronisé.

Qu’est-ce que le SWOLF ?

Le SWOLF est l’association de SWIM et GOLF. C’est un indicateur de l’efficience d’une nage. Le SWOLF est la somme du temps mis pour réaliser une longueur de bassin et du nombre de cycle de mouvement des bras. Il permet de travailler sa technique.

Exemple

  • Nageur 1 : il effectue une longueur de 25 mètres en 28 secondes et en effectuant 10 cycles de mouvements. Il obtiendra un SWOLF de 38 soit 2,5 mètres par cycle
  • Nageur 2 : il effectue une longueur de 25 mètres en 25 secondes et en effectuant 13 cycles mouvements. Il obtiendra également un SWOLF de 38 soit 1,92 mètres par cycle

Le SWOLF peut prendre une valeur identique. L’objectif est d’améliorer son score en adoptant un cadence de mouvement faible et ainsi améliorer sa glisse et s’économiser.

Comment utiliser la mode sportif Natation ?

1. Démarrage de l’exercice en piscine. 

Avant de commencer à nager, il est essentiel définir la longueur du bassin dans la page d’options. Le mode sportif de natation en piscine se base sur la longueur du bassin pour déterminer la distance et d’autres mesures. L’objectif est d’obtenir des mesures justes (distance, vitesse, nombre de longueur de bassin…).

Parmi les options, il y a la possibilité de définir

  • un objectif de temps d’entraînement,
  • la pause automatique 
  • la luminosité de l’affichage.  Le thème lumineux, le fond de l’affichage est clair et les chiffres foncés (utiliser dans une ambiance de piscine lumineuse) Avec le thème sombre, le contraste est inversé, avec un fond foncé et des chiffres clairs (utiliser dans une ambiance de piscine sombre). 
  • et l’économie d’énergie. On peut définir la qualité des couleurs et le délai d’extinction de l’affichage. C’est intéressant pour des triathlons longue distance où il faut enchainer natation, vélo et course à pied.

2. Pendant l’exercice. 

J’ai été séduit pour la lisibilité des données sous l’eau (si vos lunettes n’ont pas pris de buée). L’inconvénient du capteur de mouvement au poignet est lors de la réalisation de longueur avec une planche. Si vous ne bougez pas les bras, aucun mouvement n’est détecté. Vous n’aurez aucune mesure (sauf du temps). Il serait nécessaire d’utiliser le mode en eau libre avec GPS si vous utilisez une planche. 

Il est possible de modifier les options de natation en cours d’exercice. (Dans la dernière version 1.8.26 du logiciel suunto, la gestion de la distance des moves de natation a été corrigée si la longueur de bassin est modifiée en cours d’exercice).

3. A la fin de l’exercice.

La montre vous demande vos sensations à la fin de l’exercice (C’est une option qui est paramétable depuis Movescount). Ceci permet d’établir un niveau de fatigue et d’estimer un temps de récupération. Le temps est calculé en fonction de la durée et de l’intensité de la séance d’entraînement.

La perception d’un effort est quelque chose que j’aime et qu’il faut considérer. Néanmoins, il faut prendre du recul sur les prescriptions théoriques de la montre. Même si vous n’avez pas envie de vous entrainer et que vous ne ressentez pas de fatigue, allez-y 🙂 

Une amélioration de la précision du calcul  du calcul de l’énergie, du temps de récupération et de l’EPOC ont été apportée dans la mise à jour du 30 mars (1.8.26)

Comment fonctionne la natatation en eau libre ?

La nage en eau libre s’appuie sur le GPS pour calculer la distance. Il se couple aux différentes fonctions de natation citées précédemments. La montre doit sortir périodiquement de l’eau pour réaliser une acquisition GPS. Comme les signaux GPS ne voyagent pas sous l’eau, il est impératif de définir la meilleure acquisition GPS pour obtenir des mesures précises de votre exercice. L’usage est vérifié en eau libre. Il permet de mesurer précisement et d’observer sa direction.

Movescount.

La synchronisation à movescount est rapide entre la montre bluetooth et l’application smartphone. L’analyse depuis l’application smartphone n’est pas précise contrairement à la plateforme web. L’application pourrait être améliorée.

capture d'écran application movescount smartphone suunto spartan mode natation

Par contre, depuis le site web movescount, l’analyse est pertinente, riche et précise.

site web movescount analyse suunto spartan mode natation

 

Conclusions.

La natation est un sport qui a ses contraintes d’environnement comme l’acquisition GPS sous l’eau. Néanmoins, la capteur de mouvement au poignet et l’acquisation GPS permettent d’obtenir des mesures approchant les 100% de fiabilité dans les modes de natation. Si la détection de style de nage est difficile pour la brasse et le papillon, la montre Spartan offre des mesures suffisamment précises pour l’entraînement.

La suunto Spartan répond avec simplicité aux exigences des sportifs qui réalisent plusieurs activités. Elle satisfera les nageurs et les triathlètes qui désirent un outil fiable, robuste et design. C’est une montre qui se porte autant au quotidien que lors d’une activité sportive.

Points forts :

  • Différents affichages sont personnalisables depuis Movescount
  • Les fonctions dédiées à la natation sont pertinentes, notamment le SWOLF.
  • L’utilisation de la montre est facile
  • La synchronisation à movescount est rapide
  • L’analyse des données sur Movescount est précise
  • La montre est robuste et design
  • Des améliorations continues du logiciel la montre (Ici, vous trouverez les détails des dernières versions logicielles de la Suunto Spartan
    • màj du 30 mars 2017 (1.8.26) : Correction d’un problème dans la gestion de la distance des moves de natation si la longueur de bassin était modifiée en cours d’exercice
    • logiciel 1.2.4 : Nouveau mode sportif en natation en bassin sans ceinture de fréquence cardiaque

Points faibles

  • La détection de la brasse et du papillon sont difficiles
  • La longueur du bassin n’est pas mesurée si l’on ne bouge pas les bras. 
  • Le résumé de l’activité est succinct depuis l’application movescount.
  • Les modes préétablis par Suunto ne sont pas modifiable. Il est nécessaire de créer un nouveau mode pour personnaliser les champs de la montre.
  • La lisibilité des données sous l’eau peut-être difficile sous l’eau en fonction de la luminosité extérieur et de la limpidité de l’eau./
Lire les articles précédents :
La blessure. Comment gérer un arrêt forcé ?

La blessure. Au travail, en bricolant, en pratiquant son sport favori, le risque de se blesser est présent à chaque...

Fermer