La montée de Presles du Challeng Vercors par David boudin

Le challenge Vercors et le Mont-Noir

Les années se suivent et ne se ressemblent pas au Challenge Vercors. Villard-de-Lans accueillait sous un ciel nuageux les valeureux cyclosportifs venus rouler les 162 km et 3200 mètres de dénivelé. L’ascension inédite du col du Mont-noir a probablement atténuée les velléités sur les premières ascensions, mais les participants en ont pris plein les yeux. Récit de ce nouveau parcours qui a vu la victoire de Goeffrey Lucas.

Si nos amis Belges et  Hollandais ont préférés la cyclosportive Franck Shleck au Luxembourg, le Challenge Vercors a fédéré plus d’une centaine de personnes dans un contexte météo menaçant. La cyclosportive a tenu toutes ses promesses et ouvre le bal des évènements de montagne. 

Départ du Challenge Vercors Grand Trophée France

© David Boudin

Sur le coup de 8h00 ce samedi 21 mai, le peloton du Granfondo s’élance en direction de Lans-En-Vercors pour l’ascension du Col de la Croix Perrin. L’intensité est plus faible que les éditions précédentes, mais la descente est toujours aussi rapide. Nous aurons le droit à la clémence de pluie contrairement au parcours du médiofondo.

Nous traversons Autrans et Méaudre avant de revenir au pied du col de l’Herbouilly. Nous pouvons attendre à ce que l’intensité augmente. Il n’en est point. Mes sensations sont bonnes et les jambes tournent bien. 

Le plateau d'Herbouilly par David Boudin, au fil des lumières

Le plateau d’Herbouilly © David Boudin

Je me laisse endormir par le faible rythme dans le col de Chalimont. C’est une montée  raide de 1.5km, symbolisant le sommet de l’Herbouilly. Il sera trop tard pour rejoindre l’avant course dans la descente. La tête de course réalise  une descente rapide sur une route détrempée.  Je me retrouve avec d’excellents pilotes comme Jean-Francis Pessey et Julien Sauvigné dans le second groupe. C’est une alliance intéressante pour la suite des cols.

Village de Pont-en-Royans par David Boudin

Pont-en-Royans © David Boudin

La succession du Col du Rousset et de Proncel seront une formalité. Notre groupe évolue avec cordialité et prudence à la liaison du village suspendu au dessus de la Bourne, Pont-En-Royans. C’est la porte d’entrée des gorges de la Bourne qui introduit la montée de Presles et du Mont-Noir. 

La montée de Presles du Challeng Vercors par David boudin

© David Boudin

La montée de Presles et le soleil se reflétant sur les falaises ocre nous réchauffe. Il n’est pas rare de voir les regards se détourner de la route pour profiter du paysage. J’imprime une allure soutenue dès le pied de la montée. Jean-Françis et Julien Sauvigné poursuivent sur le même ton. Si les jambes tournent bien, mon « fighting spirit » n’est pas à son maximum. Je me laisse décrocher et entretient un train de sénateur avec les challengeurs qui me suivent. Suivez le guide et ne craignez rien !

Nicolas Raybaud pilote specialized france sur le vélo de l'année

© David Boudin

Le Mont-Noir se dresse. Les coureurs les mieux en jambes n’auront aucun mal à créer des écarts sur une route sinueuse en sous bois. La vertigineuse descente constituera un fait majeur de la course avec un accident entre un cycliste et une voiture. Le fait est dramatique et nous fait relativiser les enjeux du cyclosport. Il laisse un froid de voir un ami couché au sol. Si l’organisateur, mais tout en œuvre pour assurer la sécurité sur des routes ouvertes à la circulation, il est à nous participants d’instaurer la prudence quand elle est nécessaire. 

Les gorges de la bourne par David Boudin, au fil des lumières

Les gorges de la Bourne © David Boudin

Le vent favorable dans les gorges de la Bourne est providentiel. Nous n’aurons aucun mal à rejoindre Villard-de-Lans sur un enrobé parfaitement refait.

Pour résumer.

Le Challenge Vercors est une cyclosportive qui révèle le travail de l’hiver. Première vraie épreuve de montagne, le menu est copieux sur les difficiles  routes techniques du Vercors. Hommage à l’histoire dans des paysages paisibles et verdoyants, nous aimerions bien avoir  une seconde étape le dimanche.

J’ai aimé le travail des bénévoles, organisateurs, signaleurs, et motards. Le signalement a été remarquable. Certains des ronds-points étaient barrés pour obliger les coureurs à rouler à droite. Les signaleurs étaient en grand nombre à tous les points de danger.

J’ai aimé ce nouveau parcours. J’espère qu’il sera renouvelé même si nous regrettons un accident. 

J’ai aimé me rassasier de bonnes ravioles avec une sauce aux cèpes. Nous en reprendrons bien un seconde assiette.

J’aime le Vercors. Mais je crois que vous êtes nombreux à le savoir.

Je félicite un ami Guillaume Eschard à qui j’ai fait reconnaitre le col quelques jours avant. Bravo mon ami, le travail paye !

Toute notre solidarité à David Polveroni, pour l’amour du vélo. Patience et courage à sa famille et David.

Résultats du Challenge Vercors

Le top 20 était à ma portée et me laisse glisser à la 34e place en guide de luxe. Je retiens le positif et garde le sourire. Mes ambitions sont en mois d’Août pour la Mongolia Bike Challenge. Si mon début d’année avec un mois d’inactivité avec une fracture de la malléole et l’inertie de la reprise du sport, il y a de nombreux signes positifs. C’est bien ça qu’il faut retenir.

Télécharger (PDF, 86KB)

Voir l’activité sur strava

strava nutrition gu clif bar

Au fil des Lumières

Merci à David Boudin pour son accord d’utilisation des photos. Cliquez sur le logo pour accèder à la galerie photo.

au fil des lumières, photographie challenge vercors

Lire les articles précédents :
LE CHALLENGE VERCORS CHANGE DE ROUTE

Le Challenge Vercors et le Vercors. J'aime ce verdoyant massif, pour son authenticité, son calme, ses mystères, son histoire, sa...

Fermer