“Threshold” Découvrez La Pra Loup Bernard Thevenet

Samedi 8 juillet, au départ de Barcelonnette, se déroulait la deuxième édition de la  « Pra Loup Bernard Thévenet ». Pendant les 2 jours, le Grand Trophée posait ses tapis rouges dans la magnifique vallée de l’Ubaye réunissant plus de 400 cyclistes de tous niveaux, amateurs de beaux paysages, mais aussi des compétiteurs… Sur le plus long des parcours, le Belge Tim Alleman a été le plus rapide de tous, devant les Français Geoffroy Lucas et William Turnes.

La particularité de la Pra Loup Bernard Thévenet.

Au départ de Barcelonnette, le parcours enchaine 4 cols à plus de 2000 mètres d’altitude. 

  1. Le segment strava. Le segment strava. L’ascension du col d’Allos (2247 m) 
  2. Le segment strava. Le segment strava. Le col des Champs (2045 m) 
  3. Le segment strava. Le segment strava. Le col de la Cayolle (2325 m)  
  4. Le segment strava. Le segment strava. La montée à Pra Loup.  

L’itinéraire cumule 120 km et 3600 mètres de dénivelé positif où seules les montées sont chronométrées. C’est en raison de la dangerosité des descentes que la préfecture et la Gendarmerie des Alpes-de-Haute-Provence imposent cette règle.

Le classement général est établi par l’addition de tous les passages chronométrés.  Sans  la pression du temps, cet “handicap” nous met sur un pied d’égalité et il est serein de se ravitailler en eau le sommet franchi.

Quand les règles sont respectées, davantage dans un environnement naturellement splendide et rayonnant, nos yeux se laissent charmer à la vision des paysages. 

Même si j’aime descendre, c’est appréciable de pouvoir prendre le temps, profiter du paysage, et de discuter avec les participants. C’est également un format de cyclosportive qui est un excellent entraînement au seuil en vue de la Haute Route Alpes d’Huez et de l’étape du Tour.

Pourquoi la « Bernard Thévenet » ?

C’est un clin d’oeil à l’histoire.Lors de la 14ème étape du Tour de France 1975  entre Nice et Pra Loup, Bernard Thévenet mit fin à l’ambition d’un sixième succès d’Eddy Merckx “le Cannibale” sur les routes du Tour.

Rien ne sert de partir trop vite, il faut arriver à point.

Il ne faut pas avoir les yeux plus gros que le ventre. Pas de cannibalisme, il est essentiel d’être raisonnable dans l’effort dans l’objectif d’être régulier sur toutes les ascensions. Le classement se fait à la pédale, c’est le meilleur grimpeur qui l’emporte, c’est un classement des meilleurs grimpeurs de la vallée de l’ubaye après l’addition des 4 chronométrages.

Le Col d’Allos. La pression exercée par Jérôme Phanon, puis par les accélérations de William Turnes me fera décrocher des 15 hommes de tête. Si j’accuse 3 minutes de retard dans la montée du Col d’Allos, accompagné de Richard Scales, nous parviendrons à faire jeu égal dans le col des Champs.

col d'allos

Le col de la Cayolle, avec une distance de chronométrage de 20 km est décisif pour celui qui veut gagner du temps. Nous attendons moins de 5 minutes quelques participants dont Aurélien Hornuss ( @ledossardrouge ), Richard Scales, Stéphane Cheylan, afin de nous relayer avant le début du col à Entraunes.

Dès les premières pentes, j’imprime le rythme. De 6, notre groupe se réduit à 3. L’ascension est la plus belle de toute. L’ambiance est minérale autour de terres noires, avant que la végétation reprenne ses droits dans un final en succession d’épingle.

À celui qui en veut le plus. Le vent est défavorable dans la montée de Pra Loup. Naturellement, j’attends Aurélien Hornuss avec qui j’ai passé le col de la Cayolle. J’entame la  première moitié de l’ascension avant qu’il me relaye sur la dernière part.

Résultats

La contrainte technique des chronométrages et le fait que le réseau mobile ne passe pas, le délai d’obtention des résultats a été long.  La patience, pas de bug et le classement arrivera à 16h45.

Ses efforts collaboratifs ont été payants. Je me place 10ème du classement des « Meilleurs Grimpeurs » de la Pra-Loup. Un top 10 rassurant vis-à-vis des cyclistes régulièrement sur le haut de la marche :  Tim Alleman, William Turnes , Geoffroy Lucas,  Tom Schotte, le jeune Quentin Grolleau (Chambéry Cyclisme Formation) et Jérôme Phanon, … les puristes du cyclosport apprécieront.

Pour résumer

La Pra-Loup s’inscrit dans la catégorie des « cyclosportives Threshold ». Un genre de course d’entraînement, où les qualités de grimpeur et de gestion de ses efforts au seuil priment. Cet aspect de réglement permet de contempler la grandeur de la nature et le calme de la vallée de l’Ubaye. C’est un petit paradis des sports nature.

L’arrivée au centre de Pra Loup est conviviale, tous rassemblés au centre de la station.  Personnellement, j’ai préféré consommer mes 10 euros de cautions pour une bonne collation en terrasse (bien meilleure que la ration de pâte servie. C’est un point à améliorer pour l’évènement)

Si vous souhaitez parfaire votre coup de pédale de la montagne pour les vacances d’été ou pour l’année 2018, c’est à Barcelonnette qu’il faut réserver. 

 

Lire les articles précédents :
La Haute Route Alpe d’Huez avec l’équipe Café du Cycliste

Ce sont des liens qui se sont tissés sur la Haute Route. Nous nous sommes réunis pour participer à l'édition...

Fermer