Mes 3 raisons pour participer à la Mongolia Bike Challenge.

Le mois d’Août marquera la 8ème édition de Mongolia Bike Challenge. C’est une course de 6 étapes en VTT qui se déroule du 11 au 19 Août 2017. Mais plus qu’une course, nous nous engageons dans une aventure, face à un environnement immatériel et un retour à des valeurs humaines. Une itinérance déconnectée du monde, où nous serons 108 privilégiés à partager une semaine unique dans nos vies. 

steppe mongolie bike challenge

© mongoliabikechallenge.com

La Mongolia Bike Challenge débute et finit prêt de la capitale de Mongolie du Héro Rouge, Oulan-Bator à 1500 mètres d’altitude. Les nuits sont froides et peuvent atteindre -5°c et les journées tempérées autour de 25°c. Cumulant 600 km et 8000 mètres de dénivelé, la semaine est constituée de 6 étapes dont un contre la montre . Nous bivouaquerons dans des camps de base, dormant des yourtes.  

yourtes mongolia bike challenge

© mongoliabikechallenge.com

À ce jour, je n’aurai jamais connu pareil épreuve sportive dans un pays aussi reculé du monde. Dans un certain confort, j’ai l’expérience et la confiance physique d’enchainer 21 jours de cyclosportive en montagne comme les Haute Route. Demain, je devrai m’adapter à l’exigence climatique et de la discipline du tout terrain. Je vais vous expliquer les 3 raisons qui m’ont poussé à partir en Mongolie. 

dans une yourte mongolia bike challenge

© mongoliabikechallenge.com

pour retrouver la pleine nature 

À l’image de Christopher McCandless dit « Alexander Supertramp », je suis à la recherche de l’authentique, d’un retour à la vrai nature. Je ne connais pas d’autre course vtt par étapes, qui traverse des paysages aussi naturels et exigeants. Nous vivons dans le confort de notre quotidien. Cette expérience élargira encore plus ma compréhension de l’Asie et de l’homme.  

into the wild mongolia bike challenge

© mongoliabikechallenge.com

Mes voyages en Thaïlande, à Taiwan m’ont déjà beaucoup appris et à relativiser sur nos tracas d’européens. L’appréhension de sortir de ma zone de confort est présente. L’idée est excitante et motive à apprendre sur soi par ce challenge. Apprendre à connaitre un nouveau pays, rencontrer les personnes qui s’y trouvent et à quoi ressemble la vie. Cela sera très différent de la France. 

pour voyager

J’ai visionné les photos de la course… C’est magique, c’est hors du temps, unique. C’est l’une des raisons qui m’a donné des ailes à participer à cet évènement. C’est un spectacle sportif dans la grandeur de la nature et qui donne un potentiel puissant à raconter des histoires. Je ne cache pas ce privilège remarquable de rouler en ce lieu. 

steppes mongolie

© mongoliabikechallenge.com

pour  l’étincelle de la compétition 

J’ai la flamme du compétiteur qui est vive. Le simple fait d’être au départ est déjà une victoire. Si je peux être capable de dépenser toutes mes ressources physiques et atteindre le meilleur résultat, ce serai une récompense pour ma famille, mes amis et mes partenaires qui m’ont soutenus dans ce voyage. Un course sur plusieurs jours donnent des émotions singulières. C’est une satisfaction différente qui émane de la fatigue, du bonheur d’y être, de terminer et l’impatience de retrouver ses proches. 

Nicholás Pettiná mongoliabikechallenge.com

Nicholás Pettiná @ mongoliabikechallenge.com

Je résumerai toute ma motivation en paraphrasant un ami, Franck Oddoux

Chacun cherche son graal. C’est un droit, une liberté ! 

Plus d’informations www.mongoliabikechallenge.com

Lire les articles précédents :
La Chambérienne cyclo ou quand les opposés s’attirent.

Chambéry est le médiateur du massif de la Chartreuse et des Bauges. Chacun aura sa part ! La Chambérienne cyclo inaugurait...

Fermer