nicolas raybaud paris roubaix challenge specialized experience

L’expérience du Paris Roubaix Challenge.  

Nous avons vécu une expérience incroyable sur la cyclosportive Paris Roubaix Challenge. Nous étions deux ambassadeurs (Mathilde de Bike Paradise, votre rédacteur) et le staff Specialized France accompagné des 4 vainqueurs du jeu Specialized Roubaix Expérience. Je vais vous raconter mon Roubaix Expérience. 

À propos du Specialized Roubaix Expérience

C’est une formation unique pour parcourir les 29 secteurs pavés de la 8ème édition du Paris Roubaix Challenge.  Le Roubaix pour les hommes et le Ruby pour les femmes, ces modèles de vélo ont été mis à disposition des vainqueurs (Remy, Nicolas, Céline et Clément) pour se faire une expérience sur le Paris Roubaix Challenge. Dimanche, nos vainqueurs auront eu le privilège de vivre la course des pro de l’intérieur. 

paris roubaix challenge specialized experience trouée d'arenberg

© Specialized France

Vibrez pour le Paris Roubaix Challenge 

Le samedi 7 Avril, 6000 engagés sont venus goûter ces pavés. Le lendemain, nous allons célébrer la victoire de Peter Sagan, la 3ème place de Niki Terpstra et conclure la 116e édition de Paris Roubaix.

Trois distances sont au programme (70, 145 et 172 km) où 3 secteurs chronométrés sont répartis. L’ensemble cumule 55 km de sections pavées.

Chaque section pavée est identifiée par un indicateur de difficulté allant de 1 à 5 étoiles. La difficulté est évaluée en fonction de leur longueur, de l’irrégularité des pavés, de l’état général du tronçon et de son emplacement. 

eroica paris roubaix

© Specialized France

Chacun à son rythme, de 7h à 9h les horaires de départ sont libres sur des routes semi-ouvertes. La signalisation et les bénévoles sont en nombre pour sécuriser le peloton d’amateurs. Tous les vélos sont autorisés (sauf motorisé 😉 ), du vélo “eroïca” en passant par du vtt, gravel et routier. 

L’objectif est à l’expérience et à la réalisation d’un challenge sur une classique mythique.

Nous pouvons profiter de la journée, des 3 ravitaillements, bavarder, intensifier son effort sur les segments chronométrés avant de terminer par un tour de piste bitumé sur le vélodrome de Roubaix. Il n’y a pas de récompense distinct sur les chronométrages. 

SP 29 – Troisvilles à Inchy 

KM 11 *** 2200m. C’est le premier secteur pavé du jour ou Pavé Jean Stablinski. Il se situe sur les communes de Troisvilles et d’Inchy avec une distance approximative de 2 200 m et une cotation 3 étoiles ***. Il débute par une longue ligne droite de 1 550 m, traverse une départementale à mi-chemin, se prolonge en ligne droite en montée, un virage à 90° degré et un portion pavée descendante.

Mais dans quel chantier je me suis engagé

Je passe le premier secteur. J’ai le corps qui va vibrer jusqu’à la moelle osseuse. Je n’ai jamais vu autant de bidons au sol, de porte bidon cassé, de réparation en cours sur les bas-côtés des pavés. Et dire, qu’il reste 28 passages et non des moindres. Je resserre ma selle et repars en ayant déjà pris une leçon pour appréhender les pavés. 

SP 26 – La Fontaine-au-terte à Quievy 

KM 29 **** 3700m. Elle aura mis à terre quelques leaders du tour de France 2015 et vue la victoire de Tony Martin et à la 3ème place un certain Peter Sagan sur leur Roubaix.   Cette voie est la plus empruntée du Paris Roubaix. Si elle affiche une difficulté de 4 étoiles, c’est à cause de sa distance. À rouler, elle n’est pas la plus traumatisante car il y a des bandes de terre pour s’affranchir de la difficulté des pavés.

SP 19 – La Trouée d’Arenberg 

KM 78,5 *****2400m. C’était le 50ème passage de Paris Roubaix sur la Trouée d’Arenberg. Elle est connue pour avoir été le lieu de tournage du film Germinal mais surtout pour sa redoutable ligne droite de 2,4 km de pavés classé 5 étoiles *****. 

Comme une impression de déjà vue. Je me rappelle au direct TV où le peloton s’engouffre à vive allure dans ce trou de sourie. Le pavé est humide et proéminant  à travers la Forêt de Raismes-Saint-Amand-Wallers. C’est sans nul doute la raison qui a poussé l’organisateur à nous protéger du premier tiers. 

C’est comme une douche d’eau glacé, la traversée d’un champ embrasé, un saut à élastique… 

Dès que le pavé se profile, je fonce tête baissée. Je passe à fond pour que l’enfer passe le plus vite possible.  Il faut se lancer et après ces 10 minutes d’effort endiablé le regard se retourne : “Je l’ai fait! ”

SP 11 – Mons-en-Pévèles

KM 125,5 km ***** 3000 m. Il fait partie des secteurs les plus difficiles car il est placé dans les 50 derniers kilomètres et son profil est particulier. L’entrée du secteur commence par un faux plat descendant de 300 m, un léger faux plat montant sur 800 m, puis virage à droite à 90°, puis une partie quasi plate sur 800 m. Un nouveau virage à gauche à 90° est difficile à négocier car nous sommes lancés à pleine vitesse. On finit par un faux plat montant sur 1 100 m avant de rejoindre la départementale. 

SP 04 – Le carrefour de l’Arbre 

KM 155,5km *****. Quand on entre sur ce secteur, nous avons contré plus de 24 secteurs pavés. Les jambes et les bras se ont été ardemment secoués. Les bronches poussiéreuses, les muscles lésés. 

Soit tu sors KO de ce round, ou soit tu parviens à rester face à ton adversaire.

Il faut tenir sa position en force pour ne pas reculer face à son rival, ça passe ou ça lâche. Une droite, une gauche, un direct, le carrefour est le round final qui t’assomme de ses virages et ses pavés dispersés. Tu n’as pas de temps de mort à chercher la bande de roulement. 

Pour résumer, le Paris Roubaix

Cette classique est une guerre de tranchée. C’est un combat corps à corps où les vélos ont remplacés par les baïonnettes et les pavés sont comme des mines à ne pas déclencher. Je comprends mieux pourquoi cette course a le surnom de l’Enfer du Nord. Chaque secteur est comme une traversée dans les flammes. 

Pour ne pas se bruler, il faut vite traverser les secteurs pavés.  

L’effort est court, douloureux et les muscles sont maltraités à la vibration des pavés. Certains en auront des ampoules aux doigts.  Il faut rester cramponné à son guidon et sur sa selle pour ne pas buter contre les pavés. 

Des flammes à la gloire ! 

Cette course-là, ce n’est pas la peine de mesurer ses watts. Rien n’est prédictible sur Paris Roubaix. C’est une arène de gladiateur où le plus fort et déterminé gagne. Cela me rappelle à une image de Tom Boonen en cannibale. On se sent plus fort après une tel challenge.  

Un Specialized Roubaix Expert sur les pavés c’est…

Ce vélo est un allié. Je comprends pourquoi il porte le nom de la course la plus difficile au monde. Les caractéristiques du Roubaix en font un vélo facile et efficace à rouler. J’ai terminé le Paris Roubaix Challenge sans ampoule aux mains, sans échauffement du périnée, ni mal de bras et de dos. 

 

specialized roubaix expert

© Specialized France

 

Le Roubaix connaît les parades !  Si le nouveau Roubaix a supprimé les inserts de polymères Zertz dans ses fourches et haubans au profit du révolutionnaire système de suspension Future Shock, la tige de la selle  CG-R Cobble Gobbler conserve le Zertz qui a fait la renommée du Roubaix dans sa tige de selle. Future Shock et tige de selle agissent en synergie et permettent d’amortir avec fluidité les impacts aux sols.

À la vue de ce que l’on fait subir au vélo, le Roubaix sait encaisser les coups ! 

Le Future Shock est une suspension sous forme de cartouche. La suspension fait la connexion entre la fourche la potence et permet de filtrer les chocs verticaux.

La tige de selle a une forme triangulaire sur la partie haute. On observe l’insert d’une pièce plastique appelé Zertz. Elle va agir comme un coussin. Le triangle carbone se déforme sous la contrainte et le Zertz se comprime sous cette force.

Tu peux te permettre d’aller à pleine vitesse et de garder le contrôle du pilotage.

Les roues au profil bas et large des Roval CLX32 répartissent bien les chocs. Montées avec des pneumatiques renforcés de 28 mm de section et à basse pression, le gonflage va s’adapter aux angles droits des pavés, plutôt que de taper. 

Le vélo est équipé d’un changement de vitesse électrique. D’un simple appui sur la manette, je peux adapter le braquet rapidement.

J’ai également utilisé la nouvelle selle power Elaston. Pour bien franchir les pavés, il est essentiel d’être bien assis sur sa selle. Le nouveau rembourrage Elaston est confortable et la géométrie de la Power permettait de stabiliser efficacement les appuis du bassin. 

nicolas raybaud paris roubaix challenge specialized experience

© Specialized France

Un coup de chapeau à celles et ceux qui ont utilisés un vélo traditionnel. L’avantage technologique du Specialized Roubaix est indéniable. C’est un vélo qui ne lésine pas sur le confort et à une âme orientée à l’endurance et à l’efficacité.

Je l’ai trouvé joueur, facile à relancer dans une position moins agressive qu’un Tarmac. 

Si je devais choisir entre un Tarmac ou un Roubaix pour une cyclosportive, aujourd’hui le Roubaix a tout mon intérêt. Ses innovations destinées au confort aident à repousser la fatigue et permet d’accumuler de longue heure en selle.  

Liens utiles

Lire les articles précédents :
La Granfondo Nice Côte d’Azur est en route vers l’étape du Tour 2020 !

La Granfondo Nice, la nouvelle cyclosportive de l’année ! Le paysage des cyclosportives change comme les saisons. Il redonne une...

Fermer