team vercors jean luc chavanon

La Morzine Haut-Chablais | Le plus beau parcours du Grand Trophée

La Morzine Haut-Chablais est aux portes du Soleil et de la frontière Suisse. Le Grand Trophée a probablement son plus beau parcours et ligne d’arrivée.Le choix de ne plus être en vis-à-vis avec l’Ardéchoise, la douceur matinale et les rayons de soleil de la journée ont convaincu une participation 700 cycliste. Verdoyant et de haut niveau, voici le récit d’une matinée aux portes du soleil.

Morzine ouvre le bal des granfondo de montagne.

Cette épreuve est un préambule parfait au Trophée de l’Oisans qui se profile avec une consonne commune, la légendaire Marmotte. 155 km et plus de 3500 mètres d’ascension positive se dessinent en vallée d’Aupls. Il y a deux difficultés majeures avec le Col de la Joux-Verte en prologue, le Col de Joux-Plane pour finale et une arrivée des plus nature au Lac de Montriond.

Cette année, je suis monté avec Jimmy Carpentier. Je l’ai connu sur la Morzine 2017 où nous avions fait course commune en terminant 12 et 13e. La start list de cette année était un cran au-dessus avec la présence de Nicolas Roux, Jean-Francis Pessey (récent vainqueur de la Time Megève Mont-Blanc et la Faucigny Glière) et un Rodophe Lourd (dans une forme exceptionnelle ces derniers week-ends) et la crème du cyclosport avec William Turnes, Fred Ostian et compagnie.


Le Col de la Joux-Verte. Les voyants sont aux verts. Malgré une semaine de travail fatigante, je me trouve de bonnes sensations au début. La Joux-Verte est l’un des cols que j’adore avec ses lacets en sous-bois et un final plus roulants.

col de la joux verte manon griboval

© Manon Griboval

Nous nous retrouvons distancés par le groupe de tête. Jean-Luc Chavanon et Cyril Tiné que je connais bien sont avec moi. Ce sont de bonnes roues. Je sais que nous irons loin ensemble.

Col de la joux verte

© Manon Griboval

Descente rapide, replat appuyé, notre groupe s’entend bien avant l’entame du Col de Corbier qui remet de l’ordre dans notre groupe. Si l’an dernier, j’arrivai à sortir avec Jimmy, ce samedi, je n’ai pas la même fraîcheur. Sans doute sur mes qualités, je gère les montées et reviens facilement en descente. Oui, la montagne cela gagne aussi en descente

Grand Taillet, montée de Vernaz, Jambaz, se déroule avec fluidité, autant que les gels Gu et boisson d’électrolytes. Ces efforts relativement courts mettent du piquant avant de se retrouver au pied du Col de Joux-Plane. Mais cela ne va pas planer 😉

team vercors jean luc chavanon

Au col de Joux-Plane

Joux-Plane est le moment de vérité. Si tu as les jambes tant mieux. En revanche, si tu butes, la route sera longue. Aïe, je bute ! Ouf, je ne suis pas seul. Jean-Luc Chavanon, qui est licencié au même club que moi (TEAM VERCORS) et dans la même situation. Je connais son état d’esprit et nous resterons ensemble jusqu’au Lac de Montriond. La bascule à Joux-Plane ressemble au Passo di Gavia avec son lac en altitude.

morzine lac montriond manon griboval

© Manon Griboval

Une descente vers Morzine et nous nous retrouvons rapidement pour terminer amicalement à la 25e place cette belle cyclosportive qui se nomme la Morzine Haut-Chablais. 

Ravitaillements :  6 gels gu, 1 barre éveil du bouddha, 2 bidons d’électrolytes GU. 

Nicolas Roux l’emporte devant Jean-Françis Pessey et Rodolphe Lourd. Mon compagnon de route se révèle d’une nature étonnante et sans complexe. Jimmy prend la 6ème place. Bravo ! Place à maintenant au Trophée de l’Oisans.

Pourquoi venir faire la Morzine Haut-Chablais ?

Si le parcours est le plus beau du grand trophée (de mon avis), j’aime cette cyclosportive pour diverses raisons.

Intimiste. La petite notoriété n’est pas pour me déplaire, car on se sent privilégié de profiter de la beauté de l’itinéraire des portes du soleil. Le positionnement enclavé de Morzine joue sans doute dans la balance, au bonheur de nos amis suisses qui s’y sont donné rendez-vous.

Nature. De belle route, de la verdure, des routes techniques, des profils de route variés. Il y a tous les ingrédients pour se faire plaisir.

lac montriond morzine 2xu

Un lieu (extra)ordinaire. Le Lac de Montriond comme arrivée est une idée simplement magique. “Mammifère aquatique” comme le dira mon ami Jimmy Carpentier, c’est un must de pouvoir terminer une cyclo et de partir faire un aller retour du lac à la Nage. Le cadre de l’arrivée, amicale et chaleureuse est bien trouvé. On pique nique entre copain au bord du lac, et on refait la course autour de la terrasse du café.

Lire les articles précédents :
Granfondo Mont Ventoux | Un parcours de géant !

Le Mont Ventoux est un des épouvantails cols mythiques qui fascine et attire chaque année de milliers de cyclistes. 2...

Fermer