stage 5 mongolia bike challenge nicolas raybaud

Mongolia Bike Challenge #5 | La dictature du contre-la-montre

Nous sommes au cinquième jour de la Mongolia Bike Challenge. De la dureté du sol et des moustiques de notre camp de base de Tuul River, nous avons profité d’une nuit confortable et réparatrice dans notre yourte du Steppe nomade. C’est l’heure de remettre les pendules à l’heure. C’est le jour du contre-la-montre.

Qui sera le plus rapide. Les Khans batailleront pour défendre leur position et gagner du temps. Tandis que d’autres aspiront à jouir de cette étape pour récupérer.

Tout peut arriver à la Mongolia Bike Challenge

4 hommes pour un podium. Pour cette avant dernière étape, rien n’est encore joué.

stage 5 mongolia bike challenge elijus civilis antonio ortiz

Elijus pousse son vélo. Antonio Ortiz et Ryan Standish sont en arrière plan

Si Ryan Standish semble maîtriser la course depuis le premier jour, Elijus Civilis et Antonio Ortiz et moi-même n’avons pas encore dit notre dernier mot. Rien n’est écrit par avance. Tout peut arriver sur une étape. Il faut avoir l’énergie suffisante, un mental d’acier et un brin de chance.

stage 5 mongolia bike challenge alex malone

 

Dans cet effort solitaire de 37 km, nous partons dans l’ordre inverse du classement. Le premier partira le dernier.  

stage 5 mongolia bike challenge steppes

Le soleil est au beau fixe. La pluie tombée la nuit a rendu les steppes humides.  Un à un les participants s’élancent avec un écart de une minute.

L’heure de mon départ approche.  Tout va pour le pour le mieux. Je m’élance sur le signal de l’arbitre. Dès la première montée, je me vois déjà revenir sur le coureur qui me précède. Après 2 km, je reste à l’arrêt. L’axe de galet de mon dérailleur s’est cassé.

Ryan Standish prend quelques secondes pour s’arrêter me proposant son aide. Je le remercie et lui dit que je rentre sur le départ.  Heureusement un véhicule de l’organisation vient à ma rencontre et me ramène au camp.

stage 5 mongolia bike challenge willy

Willy s’empresse de monter sur une moto pour aller chercher le mécanicien afin de réparer mon vélo. En moins de 10 minutes, José s’exécute à mettre un dérailleur neuf pour que je puisse terminer ce que j’ai commencé.

Un dérailleur, voilà une pièce dont je ne doutais pas casser. 

44 minutes se sont écoulées. Je me remets en mode chrono et donnerais mon meilleur sans point de mire. Juste moi, mon vélo sur la trace et aux éléments.

Le parcours est difficile. Je fais face aux vents, roule sur des terres humides et boueuses, dois traverser des segments d’eau, et grimper des pentes raides. À 10 km de l’arrivée, Willy vient me rejoindre pour m’encourager au volant de son 4×4 médicalisé. Cela me redonne un regain de motivation.

stage 5 mongolia bike challenge nicolas raybaud

1h38, c’est le temps qu’affiche ma montre. 2h12, c’est le temps officiel qui sera retenu. J’ai l’esprit blessé par cette malchance. Je concède seulement une place au classement général. Il y a quelques minutes à récupérer qui me redonne une motivation à reconquérir la 4e position et à ne rien regretter pour la dernière étape.

stage 5 mongolia bike challenge ryan standish full gaz

Ryan Standish

La hiérarchie du classement général a été respectée. Ryan Standish a simplement dominé en 1h21 le chrono. Il est bien le plus fort sur cette Mongolia Bike Challenge.

Mon étape en détails

  • Strava activity: https://www.strava.com/activities/177542135
  • Heart rate TSS: 76
  • Distance: 37km
  • Time: 1:38 (unofficial time)
  • Average speed: 22.6km/h
  • Calories burned: 1124
  • Average heart rate: 138bpm
  • Feed: 1 GU, 1 bidon de TA Energy

Résultats

Les résultats complets de la Mongolia Bike Challenge ici.

Le contre-la-montre sur Kinomap

 

Lire les articles précédents :
Mongolia Bike Challenge Sprint Nomad steppe
Mongolia Bike Challenge #4 | Le jour le plus plat.

Au 4e jour de la Mongolia Bike Challenge, les visages sont creusés et les jambes se raffermissent. Comme l’an dernier,...

Fermer