Juin, encore faim. Juillet pour se rassasier.

Je souffle ! et un mois de Juin fabuleux ! Je vous laisse lire ou relire tous les articles que j’ai écrit pour le team bvsport loire et l’ucmontmeyran.

En juillet pour se rassasier de col, de montagne, de défi et de chrono !

Mercredi, dernier jour de coupure après 3 jours. Demain, on reprend le vélo 2 petites heures, et je vais allée Tournioler tranquillement.

Les 3 Ballons et la grimpée de la Planche des Belles filles.

Les 3 ballons

C’est le première débat cyclosportif considérée comme la plus difficile d’Europe de part sa longueur et les 3 ballons. Pour autant ce ne seront pas les 3 ballons éprouvera ma performance mais une somme de facteur externe. L’esprit n’est pas à la bagarre, physiquement bien mais j’ai du mal à me faire mal. Le coup de pédale de la montagne n’est pas encore là. Et une mauvaise gestion alimentaire sur l’épreuve. Mais je me rassure le lendemain, sur la grimpée de la planche, où la récupération a été excellente.

  • Le Trophée Haut Sonois
  • Les 3 Ballons
  • L’interview de Michel Snel

Le Tour de Seyssel

Régulier, mais pas au top de la performance. Thomas Lejeune qui me suit dans mes entraînements connait mon objectif et à fait une bonne analyse de mes résultats depuis qu’il me suit depuis l’an dernier. “Tu ne donne aucune impression de fatigue physique, les capacités tu les as ! C’est dans ta tête que tu lâche !”. 

Il a raison. C’est la réalité. Je dois me donner du temps de repos psychiquement. C’est ce que m’ a enseigné la médecine quantique. Oui, depuis plus d’un an, je m’interesse à ce domaine à l’aide d’un ami, qui est aujourd’hui, un équilibre, un guide.

  • Le Tour de Seyssel

Le Trophée de l’Oisans.

Arrivée de la Marmotte

C’est l’objectif du mois. Cette semaine, je l’attend, sans trop de pression, les précédentes épreuves m’ont conditionnés afin d’être optimum pour la Marmotte. Mes entraînements sur le col du Mont Noir ont fait sont effets. Clin d’oeil, à Patrick Bernard, Manu Rias, et Olivier Buisson.

  • La vaujany : je ne me dit pas comme grimpeur, mais plutôt d’être complet. Ici, j’ai bien ressentie la course, et me satisfait de ce jour.
  • Le Prix des Rousses : pas totalement récupéré de la Vaujany. Ici, je rejoins Cédric. Heureux de retrouver un copain du team.
  • La Marmotte : Cédric en fait un objectif dans le top 20. Pour ma part, je connais ses excellentes qualités de grimpeur. Nous dormons ensemble dans le même hôtel, et permet de se connaitre encore mieux. La suite, elle est dans ma tête, des images, des sensations, des sourires, des encouragements dans l’effort. Elle est unique “La Marmotte”. Il faut la faire pour comprendre …
  • La grimpée et le trophée : On termine avec ce qui reste, mais à ma surprise, je récupère vraiment bien. Les chaussettes BV Sport sont une habitude, et la diététique avant, pendant et après l’effort, c’est Overstim’s. Et surtout, l’envie de donner pour le team !

Merci à tous les encouragements que j’ai reçus. Le plaisir de rencontrer de nouvelle personne comme Rob de Jong, des coureurs du Grinta ! Veltec, Diego Van Looy (Terra Footwear bicycle Line). Manu Rias en personne aperçu un instant dans la descente du Télégraphe… Aurélie, Alain,…

Maintenant, cap sur Juillet, Sisteron, l’Arvan Villard, une coupure au niveau des courses par un stage en montagne, pour arriver en forme à Saint Vallier et au top pour le Tour de la Drôme !

Lire les articles précédents :
Le prix des grandes rousses en poursuite

La périphérie de mes jambes était encore musculairement éprouvée de la Vaujany. La tête n’était pas totalement détachée de Saint...

Fermer