[:fr]La pratique du cyclisme est devenue au fil du temps un laboratoire à ciel ouvert. Des nouvelles technologies permettent un suivi de sa forme dans les moindres détails. L’usage de la fréquence cardiaque s’est largement démocratisé et les capteurs de puissance ne sont plus une exclusivité grâce à une offre de marché importante. Aujourd’hui, c’est le capteur d’oxygénation musculaire Moxy Monitor qui débarque ! Une somme d’indicateurs en temps réel s’offre à nous.

garminiq-moxymonitor
J’ai eu l’opportunité de tester pendant quelques semaines, le nouveau capteur d’oxygénation Moxy. Je me suis lancé de manière empirique à exploiter l’appareil. Lors du test cette hiver, je n’ai pas échappé à la grippe. Ce virus a été l’opportunité de m’affaiblir et de constater avec intérêt la valeur du Moxy. Je vais vous partager mon expérience.

Moxy Monitor, le principe

descrption-moxymonitor

Cet appareil portatif permet de mesurer en temps réel l’oxygénation du muscle, la “SmO2”. L’oxygénation musculaire est une mesure de la quantité d’hémoglobine capable de transporter l’oxygène dans les capillaires du muscle.

% SmO2 : l’Oxygénation musculaire

Elle est exprimée en tant que pourcentage de 0 à 100 et est abrégée en SmO2. Elle est mesurée avec une lumière proche infrarouge. Il s’agit donc d’une mesure locale et non-invasive. Ainsi sans grosse contrainte musculaire, la saturation d’oxygène musculaire (Smo2) pourra à l’effort être inférieure à 70%  et descendre très bas pendant un exercice intense à 10%.

Au repos comme à l’effort, la SmO2 est quelque chose qui varie entre les gens. Les différences sont physiologiques, en fonction de l’état de fatique du corps, ou de l’hygiène de vie du pratiquant.

L’intérêt de l’Oxygénation Musculaire

L’évaluation d’un profil de performance (PPR) tourne autour de la notion de V02max, de PMA, et de fréquence cardiaque. L’unité Sm02 a plus d’intérêt qu’une VO2max.

La SmO2 indique sa capacité réelle à utiliser l’oxygène.

La meilleur façon d’interpréter la Sm02 est de visualiser le rapport entre la capabilité du corps à fournir de l’oxygène et la capacité des muscles à utiliser l’oxygène. C’est un facteur clé dans la capacité d’endurance de l’athlète.

L’objectif sur le long terme est donc développer sa capacité à utiliser l’oxygène à l’effort. 

La donnée au repos est un élément d’identification d’une bonne récupération, synomyme d’un bon échange gazeux avec les muscles.

Comment interpréter la SmO2 ?

  1. Si l’ apport d’oxygène augmente plus que la demande alors SmO2 monte.
  2. Si la demande en oxygène augmente plus que la fourniture, SmO2 descend.
  3. Si l’apport et le besoin sont égales SmO2 reste le même.

L’ oxygène est la base de la bioénergétique. 

Tous ces scénarios peuvent se produire pendant l’effort. Avec la SmO2, on comprend l’importance de la respiration.  Ainsi, les changements d’intensité entre l’apport et le besoin détermine la performance.

Mes expériences d’utilisation du MOXY.

Ci-dessus, j’ai synthétisé 4 points d’observations suite à la collecte des données du Moxy monitor. La SmO2 a tendance à diminuer :

  • Lorsque la chaleur augmente.

Quand nous produisons un effort, nous générons de la chaleur. Notre corps doit se refroidir par la transpiration et le déplacement du sang vers la peau pour libérer la chaleur. Le sang qui se déplace à travers la peau signifie moins de sang dans les muscles, et par conséquent la fourniture en oxygène devient limitée.

Pour résumer, il ne faut pas trop se couvrir lors d’un effort, et de porter de vêtement technique et respirant. Egalement lors de séance à l’intérieur, il est important d’être dans un lieu aéré.

  • Lorsque la fréquence cardiaque augmente

La fréquence cardiaque est en corrélation avec la performance. Afin d’augmenter son effort, nous avons besoin d’utiliser plus d’oxygène. Le coeur doit battre plus fort afin de répondre à la demande. En cours d’intensité, j’ai atteint un état d’équilibre. Le corps réagit et s’adapte à la situation de l’effort. C’est notre capacité à tolérer les effort. 

  • Quand il y a de la fatigue

De nombreux facteurs causent la fatigue. Elle génère une incapacité à fournir et utiliser l’oxygène à un taux suffisamment élevé pour continuer à produire de l’énergie pour le travail musculaire. S’entrainer sur de la fatigue, contribuent encore d’avantage à la fatigue. Il faut bien gérer ses phases. C’est à double tranchant.

  • Quand on est malade

Lorsque nous sommes malade, le corps ne fonctionne plus normalement. Notre capacité à fournir ou utiliser l’oxygène pendant l’exercice devient entravée. J’en ai eu l’effet avec la grippe. De la fièvre est synonyme de  chaleur. La lutte contre le virus,   sang est appauvrit en hémoglobine car il y a une production de globules blancs ou lymphocytes. Quand la forme est revenue, j’ai vue une amélioration de Sm02.

 

 

Exemple d’entrainement avec la SmO2

4 minutes au seuil Lactique sur Home Trainer.

  1. Pendant 20 minutes, la Sm02 (ligne bleu) est stabilisée en zone aérobie.
  2. Pendant 4 minutes, la SmO2 diminue à 20% dans une zone anaérobie, en corrélation à une augmentation de la Fréquence Cardiaque et de la puissance.

4minutes-pma-moxymonitor
En live, un effort progressif de la zone aérobie V3 au seuil lactique 1.

  1. Au départ d’un col, j’ai réalisé un effort constant en aérobie pendant 35 min où la Sm02 est stable à 40%.
  2. J’ai augmenté mon besoin en 02 en passant à un seuil lactique pendant 1 minute. La Sm02 diminue à 30%.
  3. En surventilation, je suis reviens à un effort aérobie, et l’on observe une nette amélioration de la Sm02 pendant 5 minutes (cf. point d’interprétation 1.) avant un retour stable à 40%.
  4. Je réduit mon effort à V2 et fait tourner les jambes lors de la descente. On observe une augmentation significative de la SmO2.

Voir l’activité sur strava et Kinomap

 

Mon avis sur le Moxy Monitor

De mon utilisation, la SmO2 s’accorde parfaitement pour un suivi de sa progression et plus précisément à sa capacité à rentabiliser son effort. L’objectif est d’améliorer l’utilisation de l’oxygène par les muscles . Elle permet également de détecter la fatigue et d’adapter son entrainement à l’état physiologique du moment. Son usage sera spécifique sur un corps en bonne forme et la réalisation de test d’effort.

Gardez à l’esprit, que le premier indicateur de votre forme s’est vous. Restez à l’écoute de vos sensations. Ces outils sont là pour donner des indicateurs sur son niveau d’effort. Le seul maitre à bord du vélo, c’est celui qui appuie sur les pédales.[:en]The practice of cycling became in the course of time a laboratory with open sky. New technologies allow a followup of its form in depth. The use of the heart rate was largely democratized and the sensors of power are not any more one exclusiveness thanks to an important market offerToday, it is the muscular sensor of oxygenation incoming ! A sum of indicators in real time is offered to us.
garminiq-moxymonitorI had opportunity of testing during a few weeks, thenew sensor of Moxy oxygenation imported intoEurope by the Swinco company. I launched out inan empirical way to exploit the device. During thetest this winter, I did not escape the influenza. This virus was opportunity of weakening me and of noting with interest the value of Moxy which i will share you.

Principe.

Moxy-Monitor-Device-Specs-horizontal[1]

 

This portable device makes it possible to measure in real time the oxygenation of the muscle, theSmO2. Muscular oxygenation is a measurement of the quantity of haemoglobin able to transportoxygen in the capillaries of the muscle. It is expressed as a percentage from 0 to 100 and is often shortened in SmO2. It is measured optically with a light near infrared. It is thus about a localand notinvasive measurement. Thus without large muscular constraint, the SmO2 will be able with the effort being lower than 90% and to very low go down to the effort to 10%.

Each individual is different. At rest as with the effort, SmO2 is something which varies betweenpeople. The differences are physiologicalaccording to the state of fatic of the body, or the hygiene of life of the practitioner.

Interest.

Usually, the evaluation of a profile ofperformance turns around the concept of V02max, of PMA  and heart rate. The Sm02 unit has more interest than VO2max. SmO2 indicates its real capacity to use oxygen.

Best the way of interpreting Sm02 is of visualier the relationship between the capability of the body required oxygen and the capacity of themuscles to use oxygen. It is a key factor in the capacity of endurance of the athlete.

The goal on the long run is thus to developits capacity to use oxygen with the effort.

The data at rest is an element of identification of a good recovery, synomyme of agood gaseous exchange with the muscles

Interpretation of Sm02.

  1. If the oxygencontribution increases more than the request then SmO2 goes up.
  2. If the demand for oxygen increases more than the supply, SmO2 descend
  3. If the contribution and the need areequal SmO2 remains the same one.

All these scenarios can occur during the effortWith SmO2, the importance of breathing is understood. Oxygen is the base of the bioenergetic one. Thus, the changes of intensity between the contribution and the needdetermines the performance.

Observations of the use of the MOXY.

Above, I synthesized 4 points of observations following the datagathering MOXY. SmO2 tends to decrease:

  • When heat increases.

When we produce an effort, we generate heatOur body must cool by the tranpiration and the displacement of blood towards the skin to release heat. The blood which moves throughthe skin means less blood in the muscles, andconsequently the oxygen supply becomes limited.
=> It is thus important not too much to be covered at the time of an effort, and to wearclothing technical and breathing. Also atmeeting inside, it is important to be in aventilated place.

  • When the heart rate increases.

The heart rate is in correlation with the performance. In order to increase its effortwe need to use more oxygen. The heart must more extremely beat in order to answer the request. In the course of intensity, i reached astate of balance. The body reacts and adaptsto the situation of the effort. It is our capacity to tolerate the effort. To follow in the article

  • When there is tiredness.

Many factors cause tiredness. It generates anincapacity required and to use oxygen atasufficiently high rate to continue to produceenergy for muscular work. To involve itself on tiredness, still contribute of advantage to tiredness. Its phases should well be managed. It is with double cuttingedge.

  • When we are sick.

The body does not function normally any more. Our capacity required or to use oxygen during the exercise becomesblocked. I had the effect with the influenza of itFever, synonymous with heat; the fight against the virus, and thus of blood impoverishes in haemoglobin. When the form returned, I saw it!

 

 

Here 2 graphs of training which I carried out.

4 minutes with the Lactic threshold onTrainer.

  1. Pendant Home 20 minutes, Sm02 (line blue) is stabilized in aerobic zone.
  2. During minutes, SmO2 decreases to 20% in an anaerobic zone, in correlation to an increase in the Heart rate and power.

4minutes-pma-moxymonitor
Into live, a progressive effort of the aerobic zone V3to the lactic threshold 1

  1. carried out a constant effort in aerobe during 35min where Sm02 is stable with 40%.
  2. I increased my requirement into 02 while passing to a lacticthreshold during 1 minute. Sm02 decreases with30%. In surventilation, im return to an aerobic effort, and one observes a clear improvement of Sm02 during 5 minutes (cf. of interpretation 1.before a stable return to 40%I reduces my effort to V2 and makes turn the legs at the time of the descent. One observes a significant increase of SmO2.

Watch activity on strava and on Kinomap below

Conclusions

Of my use, SmO2 agrees perfectly for a followup of its progression and more precisely to its capacity to make profitable its effort. The objective is to improve the use of oxygen by the muscles. It also makes it possible to detect tiredness and to adapt its training at the physiological state of the moment. Its use will be specific on a body in the fine shape and the realization of test of effort.

Keep in mind, that the first indicator of your form is you. Remain with the listening of your feelingsThese tools are there to give indicators on its level of effort. The only Master on board bicycle, it is that which presses on the pedals.[:]