Cannes International Triathlon. J’en redemande !

La 5e édition du Cannes International Triathlon se déroulait dimanche 29 avril. Ce rendez-vous est devenu un label de référence mondiale de par le cadre de notoriété de la ville que pour l’exigence de son parcours. Qu’est-ce qui m’a motivé à participer à ce triathlon ? Je vais vous raconter le triathlon de Cannes. 

Veille du Cannes International Triathlon

Comme tous les participants, c’est sur le village des exposants ci-dessous que nous venons récupérer notre précieux sésame.  

Transmission d’expérience. Accompagné de Laurent Marcon, cycliste émérite, m’a transmis à mes débuts cyclistes son expérience. Aujourd’hui, Laurent me transmet ses conseils de triathlète. Bien choisir son matériel en fonction du parcours, reconnaitre l’itinéraire, gérer son effort, se placer en natation, faire la différence sur ses points forts… c’est d’une oreille attentive que j’ai retenu les leçons. 

Quel vélo utiliser pour le triathlon de Cannes ?

Le profil de moyenne montagne de Cannes ne nécessite pas un vélo de contre-la-montre. Nous avons opté pour un vélo de route Specialized S-Works Tarmac Disc équipé de roues à profil bas, les Roval CLX 32. Le Tarmac a répondu à nos attentes avec son pilotage précis en descente, son efficacité en montée et son caractérique aérodynamique sur le plat. Avec nos prolongateurs, il était plus facile d’accroitre notre vitesse à moindre coût énergétique. 

Qui a t’il dans nos sacs de transition ? 

pack sacs transition cannes international triathlon

Le « welcome pack » contient, la puce de chronométrage, 3 sacs de transition, un pullbag zippé, un bonnet de bain, une planche d’autocollant à notre numéro de dossard et le cadeau de bienvenue.  

  • Le sac RUN pour la course à pied va contenir ses chaussures, une visière et des doses énergétiques de gels GU que je coince dans mes lacets afin de les récupérer rapidement à la transition. 
  • Le sac Bike contient mes chaussures route Specialized S-Works 7, un casque Evade 2, mes lunettes de soleil et le porte-dossard. Ce sac servira à récupérer la combinaison de natation. 
  • Le sac Streetwear permet de laisser ses vêtements urbains et objets personnels pour se changer après la course. 

La veille de course, nous déposons les sacs Run et Bike et nos vélos.

Le jour du Cannes International Triathlon. 

Un plateau relevé de professionnel et amateurs va nous offrir du grand spectacle. Tant chez les hommes avec le multiple champion du monde et médaillé olympique Javiez Gomez Noya que chez les femmes avec la britannique Lucie Charles qui a récemment gagné le IRONMAN Afrique du Sud. 

Que demander de plus ? Cet événement est parfait pour s’étalonner face à des pros et triathlètes d’expérience. Les performances ont été au rendez-vous avec ces 2 km de natation, 107 km à vélo et 16 km de course à pied. 

Bijou Plage. 

1000  triathlètes vêtus de leurs écailles néoprène ont les dents plus au moins aiguisées. Je suis loin d’être requin. Cette discipline est effrayante. J’apprends à accepter les coups et à tenir le cap. Aveuglement tu essayes de poser ta nage. Après ces 2 boucles de 1 km avec une sortie à l’australienne je sors autour de la 300 places. Les meilleurs boucleront la natation en 24 minutes et Lucie Charles impressionne en 25 minutes détenant le 4e temps scratch de l’épreuve.

Cannes International Triathlon Natation Moveup Photography

© MoveUp Photography

Gérer son effort à vélo

Moins de 5 minutes de transition et tu enfourches ton vélo pour une boucle de 107 kilomètres et 1700 mètres de dénivelé positif dans l’arrière-pays. Il faut gérer son effort. Ma stratégie est de ne pas pousser le cœur au-delà du seuil lactique. Quand sa monte, je suis autour de 165 pulsations. Quand le plat se dessines, je me pose entre 145 et 155 pulsations. 

Posé sur les prolongateurs, j’avale le bord de mer à plus de 40 km/h. Avant de rejoindre l’ascension du Tanneron, l’adrélanine ne cesse d’augmenter à mesure de remonter des centaines de cyclistes.J’entame une remontée rapide et gérée comme prévu. Je reçois des encouragements de plusieurs partants me reconnaissant et d’un ami-surprise sur le bord de la route (Merci Geoffrey).  

Autre surprise ! Vincent Viet (en arrière plan sur la photo), l’ultra-traileur de chez New-Balance me rejoint. Je connais ses qualités. Enthousiaste, il se donne à fond et prend de l’avance. 

nicolas raybaud cannes international triathlon specialized

Je maintiendrai avec constance et sans relâchement mon effort. La reconnaissance totale du parcours que nous avons réalisée le week-end de la Granfondo Nice porte ses fruits. Je connais les temps où il faut appuyer et les moments de répit. 

Les ravitaillements en eau et solides sont tendus à la main avec des zones de relargage. En effet, jeter un papier hors de ces zones est une infraction pénalisée si elle est relevée par un arbitre.

À 5 km de la transition, c’est Nicolas Fristch, professionnel cycliste, reconverti en triathlète, qui me dépasse. Nous posons nos vélos à quelques minutes d’intervalles. C’est en moins de 3h25 à vélo que j’en termine. Je suis parmi les 30 meilleurs temps. Le meilleur à temps à vélo est pour le professionnel français Théo Debard en 3h04.

16 kilomètres sur la Croisette. 

Tenir une allure constante. C’est l’objectif. Je ne veux pas perdre de place. Au sec et dans la chaleur nous circulons sur le port et le boulevard de la croisette de Cannes. C’est un « négative split» que je réalise dans le classement running. Au fil des tours, tandis que la plupart des participants descendent dans le classement, ma position remonte. Je boucle les 16 km en 1:04:18 (48e). 

Tour 1 Tour 2 Tour 3 Tour 4
15:45 (76e) 15:55 (50e)  16:22 (48e)  16:16(39e)

Au 3e tour, j’entends la voix d’un ami. C’est Nicolas Roux. Que de surprise aujourd’hui ! J’en ai des frissons. Une tape dans sa main et ses encouragements me redonne de l’allure. À quelques mètres de l’arrivée, je franchis la ligne avec Lucie Richard, la première féminine. Impressionnante !

nico raybaud cannes international triathlon 2XU running newton

De Bijou Plage, au bord de la route et sur la croisette, les applaudissements, photos des nombreux curieux et passionnées n’ont rien manqué du spectacle. C’est un privilège d’être parmi les participants du triathlon. Le Polar Cannes International Triathlon est une référence qui se confirme dans l’environnement du triathlon. Les avis positifs sur l’amélioration de l’organisation faisaient écho. Des avis qui donnaient le sourire aux volontaires, partenaires et organisateur de l’événement.

Cette première expérience de triathlon me donne une motivation vers un objectif qui se déroulera à Nice en septembre prochain. Décrocher une qualification pour le Championnat du monde Half IronMan 2019. 

Comment Javier Gomez Noya et Lucie Charles ont gagné le Triathlon de Cannes ? 

Des circonstances de courses, le choix du matériel et les qualités physiques sont déterminants. Il faut jouer avec ses points forts et rester placer. 

La Natation permet de prendre les meilleures dispositions pour construire une performance. 

Hommes Femmes
  1. Robin Pasteur 23 :55
  2. Javier Gomez Noya 23 :59
  3. Sam Laidlow 24 :29
  1. Lucie Charles 25 :00
  2. Johanna Daumas Carrier 28 :09
  3. Mariel Lacroix 29 :24

 

Sur la partie vélo, si Sam Laidlow était en tête avec Javier, Sam est victime d’une casse de chaine. Javier est alors seul en tête. Il gère son avance sur un vélo de contre-la-montre Shiv et ne réalisera pas le meilleur temps. Il est au profit du jeune Théo Debard sur un vélo Specialized Tarmac équipé de prolongateur. Malte Plappert est quand à lui sur un vélo de contre-la-montre. L’usage d’un vélo traditionnel sur ce parcours est un gain.

Hommes Femmes
  1. Théo Debard 3 :04 :41
  2. Malte Plappert 3 :05 :22
  3. Javier Gomez Noya 3 :07 :05
  1. Marie Gay-Pageon 3 :33 :57
  2. Fanny Cospain 3 :38 :35
  3. Johanna Daumas Carrier 3 :40 :07
Theo Debard Cannes International Triathlon Natation Moveup Photography

Théo Debard © MoveUp Photographe

C’est sur la course à pied que le podium s’est dessiné. Javier à prêt de 19km/h accroît son avance. La discipline révèle Kévin Maurel se positionnant à la deuxième place de la course à pied et du triathlon de cannes. Lucie Charles vérifie la théorie en prenant le meilleur temps à pieds.  

Hommes Femmes
  1. Javier Gomez Noya 51 :23
  2. Kévin Maurel 54 :35
  3. Charles Bouin 56 :24
  1. Lucie Charles 1 :02 :29
  2. Fanny Cospain 1 :03 :28
  3. Johanna Daumas Carrier 1 :03 :56
Cannes International Triathlon Natation Moveup Photography

Lucie Charles © Cannes International Triathlon

Résultats 

Lien utile

Le site du Cannes International Triathlon https://www.cannes-international-triathlon.com

Lire les articles précédents :
nicolas raybaud specialized bourgogne cyclo grand trophée
Une virée à la Bourgogne Cyclo Granfondo

Viré-en-Maçonnais accueillait prêt de 800 participants à l'occasion de la Bourgogne Cyclo. 800 participants ont signé présents dont ceux du...

Fermer