En l’absence de Classement Final, est un essai réunissant plusieurs nouvelles de l’auteur et philosophe Tristan Garcia. L’éloquence du titre a raisonné comme un écho à cette décennie virale. Nous pourrions même y ajouter notre nouvelle.

En Absence de Classement Final

Dans sa préface, l’auteur écrit sa difficulté à traiter de la définition du sport. En voici une parmi tant d’autres :

Le sport prend la mesure des gestes décisifs de nos corps et les compare les uns aux autres.

Au final, Tristan Garcia fait le choix de confronter différents fragments de la vie de sportifs. Le livre constitue un genre de puzzle où se mêlé différentes histoires. Parfois drôles et tragiques, elles recueillent la souffrance et la joie du corps, la chance des perdants et le prix payé par les gagnants.

L’hématome a commencé à germer : le sang s’accumule entre l’os et les fibres. L’onde de choc file : une vague intérieure qui déferle sur la matière grise — et c’est dans le soi comme un glas. Sonné. Au centre du centre, la substance réticulaire ascendante sursaute et se tait temporairement ; l’éveil le cède à l’oubli. Le cerveau s’éteint afin d’économiser assez d’énergie pour réparer ses circuits ; il y a perte de conscience.

Quels sens donner à l’effort, à la souffrance, à la discipline du corps ? Comme tous sportif, nous sacrifions une part de notre quotidien pour un objectif ? Mais quand cet objectif est sujet au doute, à des forces qui nous échappent, que la défaite devient absolue, qu’est ce qui reste ? Est-ce qu’il y a un salut de tous ses efforts ?

Tadej Pogacar tour de france vainqueur du tour de france

Jered Gruber a capturer l’homme de la situation.

Conclusion

En tant que sportif, cet essai a nourri ma réflexion de ce que je me dis du sport. Les sports sont différents par leurs mouvements, leurs règles, ses propres objectifs et la relation que nous lui entretenons.

Nous sommes dans une compétition en perpétuel recommencement dont personne ne parviendra à en déterminer le classement final. Peu importe l’issu, ce que nous retiendrons ce sont les actes, ces journées d’histoires qu’elles soient tragiques ou victorieuses.

La coalition de l’équipe de cyclisme la plus forte au monde déjouée par un jeune slovène de 21 ans. La supercherie de 7 années en jaune. Le coup de boule de Zidane ! …

Site de l’éditeur www.gallimard.fr

Étiqueté dans :

,