Connaissez-vous le concept de la Box Pédaleur ? Le marché du cycle compte une multitude de marque en nutrition, accessoires, produits d’entretien, textiles, d’équipements et plus… mais du moment que ça rentre dans la box, l’équipe du Pédaleur permet de les découvrir ! J’ai testé la box du pédaleur.

Gagnant pour les marques !

L’équipe du Pédaleur test et sélectionne des produits du marché du cycle. Le sourcing est réalisé par le pédaleur ou à la demande de marque en quête de visibilité auprès d’une communauté ciblée. C’est un moyen de communication pertinent et un investissement ciblé. En effet, tous les produits de la Box sont offerts par la marque. C’est comme les cadeaux de bienvenue que vous recevez au retrait d’un dossard.

Gagnant pour les pédaleurs !

Les pédaleurs sont les abonnés à la box. Le pédaleur reçoit tous les deux mois une box au prix fixe de 25€. Mais la valeur du contenu est supérieure.

La chaine de logistique de la Box est bien pensée. La box est directement livrable et il n’y a aucun sur-emballage. Le pédaleur n’a pas connaissance du contenu qui va l’attendre. À l’ouverture du carton, je découvre la box de septembre.

  • « La Gazette du Pédaleur ». C’est un journal fait la description du contenu offert par les marques, des codes de réductions et des écrits sur une thématique du vélo.
  • Des produits de nutrition Apurna (5€), une barre protéine Iswari (2,38€), des bas de récupération Rywan (19,99€) et un lustreur écologique NST (12,90€).

Gagnant pour le Pédaleur !

L’équipe du Pédaleur s’inscrit comme un dénicheur de nouvelles marques et de référencement physique

Du point de vue de la marque, c’est un vecteur pertinent pour se faire connaitre.

Du point de vue du cycliste, la box « surprise » est un achat qui permet de découvrir des nouveaux produits et qui sait… les adopter et la faire connaitre à ses amis.  C’est également un cadeau original à offrir à un cycliste.

Dans la boîte et pédalez !

Je suis satisfait du contenu de cette Box Septembre. Si je connais très bien le délice des barres Iswari, je ne connaissais pas la marque Apurna. Pour les chaussettes de récupération, malheureusement, ce n’est pas ma taille. Cela fera un cadeau. Le produit qui m’intéresse le plus est le lustreur écologique NST élaboré à Scionzier en France. Maintenant, c’est à mon tour d’essayer !

Pour en savoir plus https://www.pedaleur.fr/

Étiqueté dans :

, ,